Les chrétiens disparaîtront complètement d’Iraq d’ici 5 ans, avertit le prince Charles

chrétiens-charles-prince

Les chrétiens vont “disparaître” de l’Irak dans les cinq années qui arrivent, a dit le prince Charles, dans un terrible avertissement sur le sort des minorités religieuses persécutées dans le ravage de la guerre au Moyen-Orient.

Le prince de Galles a décrit la protection de la foi chrétienne dans la région comme le «plus grand défi auquel nous sommes confrontés”.

Environ 250 000 chrétiens sont encore en Irak, mais 100 000 d’entre eux ont été déplacés par les combats et la menace d’un État islamique.

Des milliers d’autres ont fui le pays – et la Syrie voisine – comme ISIS poursuit sa campagne de terreur sanglante contre ceux qui refusent de prêter serment d’allégeance au culte de la mort.

Le prince Charles a dit lors d’une réunion au Royaume-Uni qu’une «aide d’urgence» était nécessaire pour éviter le désastre.

En parlant à propos de la menace pour les chrétiens au Moyen-Orient, il a déclaré : “Leur souffrance est symptomatique d’une véritable crise qui menace l’existence même du christianisme dans son pays de naissance. En fait, selon Aid to the Church in Need, qui est une organisation vraiment remarquable, le christianisme est en voie de disparaître de l’Irak dans les cinq ans à moins de fournir une aide au niveau international. Cela nous affecte tous, par conséquent, le plus grand défi auquel nous sommes confrontés est de savoir comment assurer que l’héritage spirituel et culturel du christianisme au Moyen-Orient soit préservé pour les générations futures”.

prince_galle-archevêque-chrétiens

Le prince de Galles avec le cardinal Vincent Nichols, archevêque de Westminster

église-irak-garde-chrétiens

Agent de sécurité à l’extérieur d’une église en Irak

prince-archevêque-chrétiens

Le prince Charles parle à l’archevêque Athanase Toma Dawod, à gauche, de l’église orthodoxe syrienne

Lundi, le Premier ministre tchèque Bohuslav Sobotka a annoncé son intention d’accepter 153 chrétiens réfugiés fuyant l’Irak.

Le président tchèque Milos Zeman, qui a longtemps insisté sur la menace des militants islamistes, a déclaré en juillet qu’il préférerait que des immigrés chrétiens, principalement des musulmans, se déplacent à travers l’Europe du sud vers le nord.

Les 37 familles chrétiennes vont venir dans le pays membre de l’UE à partir des camps de réfugiés en Irak et du nord contrôlé par les Kurdes au Liban, en quatre groupes de janvier à avril.

La semaine dernière, 149 chrétiens d’Irak sont arrivés en Slovaquie.

Source : Daily Express

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *