Amazon a breveté une technologie qui permettrait d’identifier la structure de la main d’un individu afin qu’il puisse payer ses achats sans se servir d’une carte de crédit


Et si vous pouviez payer vos courses avec vos veines ?

Amazon a déposé un brevet pour une technologie qui pourrait vous identifier en scannant les rides dans la paume de votre main et en utilisant une lumière pour voir sous votre peau vos vaisseaux sanguins. Les images résultantes pourraient être utilisées pour vous identifier en tant que client dans les magasins Amazon Go.

En mars dernier, le New York Post a rapporté qu’Amazon avait commencé silencieusement des tests dans la ville de New York dans les épiceries Whole Foods. Le quotidien a noté que les capteurs de haute technologie sont différents des scanners d’empreintes digitales trouvés sur des appareils comme l’iPhone et n’exigent pas que les utilisateurs touchent la surface de numérisation.

Au lieu de cela, ces capteurs utilisent la vision par ordinateur et la géométrie de la profondeur pour traiter et identifier la forme et la taille de chaque main qu’ils numérisent avant de charger une carte de crédit dans un fichier. Le quotidien a noté que le système, nommé « Orville », permettrait aux clients possédant des comptes Amazon Prime de se scanner les mains dans le magasin et de les lier à leur carte de crédit ou de débit.

Selon une source du NYP, le géant de la technologie de Seattle pourrait installer ces scanners de haute technologie dans les épiceries Whole Foods. Le brevet a été déposé le 21 juin 2018 et publié le 26 décembre par le US Patent & Trademark Office. Il suggère que le géant du commerce électronique voudrait la déployer sur ses magasins Amazon Go.

De nombreux inventeurs nommés sur la demande comprennent des cadres d’Amazon Go tels que le vice-président Dili Kumar et le directeur principal Manoj Aggarwal. L’ingénieur Nikolai Orlov, qui dirigeait auparavant des projets Amazon Go, a également été répertorié comme inventeur.

Comment fonctionne ce scanner ?

Alors que les scanners d’empreintes digitales existent depuis des années, Amazon espère innover en développant un système d’identification personnel que vous n’aurez pas à toucher.

Dans la demande de brevet publiée jeudi, les inventeurs décrivent « un dispositif de scanner [qui] est utilisé pour obtenir des images brutes de la paume d’un utilisateur qui se trouve dans un champ de vision du scanner. … Le premier ensemble d’images représente des caractéristiques externes, telles que des lignes et des plis dans la paume de l’utilisateur, tandis que le deuxième ensemble d’images représente des structures anatomiques internes, telles que des veines, des os, des tissus mous ou d’autres structures sous l’épiderme de la peau ».

Les inventeurs décrivent également le placement de scanners aux entrées ou sorties d’un emplacement donné, et l’association d’un scan au compte d’une personne de sorte que « si l’utilisateur choisit un article dans un emplacement d’inventaire et quitte l’établissement, son compte peut être facturé pour cet article ».

« L’identification précise et rapide d’un utilisateur fournit des informations utiles qui peuvent être utilisées de diverses manières », explique Amazon dans le dépôt de brevet. « Par exemple, l’entrée dans une installation de manutention, un bureau, une installation de transport ou un autre emplacement peut être contrôlée en fonction de l’identité de l’utilisateur ».

Dans un autre exemple, l’identité d’une personne pourrait être utilisée pour la lier à «un compte associé» ou à un compte bancaire. Le système de gestion interne pourrait suivre quel article un client a choisi sur une étagère, dit Amazon. Et après avoir pris un article sur l’étagère, la technologie peut déclencher des reconstitutions d’inventaire.

Qu’en est-il de la protection de la confidentialité ?

Le scanner interne de la main est censé être plus fiable qu’un passage de la carte de crédit sur un terminal dans la lutte contre le vol d’identité. « Les systèmes traditionnels d’identification des utilisateurs souffrent de plusieurs inconvénients importants, notamment la vulnérabilité à la fraude, la vitesse, la précision et les limitations opérationnelles », explique Amazon.

Les systèmes d’identification biométrique résolvent ce problème en utilisant des caractéristiques qui sont « difficiles ou impossibles à copier ou à transférer ». Amazon n’a pas communiqué sur le niveau de développement de son projet. Difficile également de savoir si ou quand les clients verront une telle technologie être déployée. D’ailleurs, si elle venait à être déployée, cela donnerait à Amazon encore plus de données sur les utilisateurs, ce qui n’est pas nécessairement une bonne chose dans la mesure où la confidentialité et la sécurité deviennent un problème majeur pour les consommateurs et les organismes gouvernementaux.

Tout comme la technologie de reconnaissance faciale, les scanners de mains capables de reconnaître les individus à partir de leurs veines soulèvent des questions sur l’utilisation des données biométriques. Après tout, il est assez facile de changer votre mot de passe ou de fermer un compte après une violation de données, mais vous ne pouvez pas changer la structure de vos veines.

Lire aussi : Un nouveau brevet révèle les projets d’Amazon pour un appareil Alexa qui enregistre tout ce que vous dites

Sources : Developpez par Stéphane le calmeNYP, brevet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *