Un nouveau brevet révèle les projets d’Amazon pour un appareil Alexa qui enregistre tout ce que vous dites

Afin d’améliorer l’expérience utilisateur

La confidentialité des utilisateurs a été un gros problème ces dernières années, notamment à cause d’entreprises comme Google et Apple qui surveillent chacun de vos mouvements. Au fur et à mesure que les révélations sur la façon dont les entreprises technologiques collectent les données sur les utilisateurs ont lieu, il devient de plus en plus difficile d’avoir l’impression de disposer d’une vie totalement privée. Malheureusement, la situation pourrait bientôt empirer.

Selon un récent dépôt de brevet d’Amazon, la société envisage un système appelé « système de capture et de traitement des parties d’une commande d’énonciation parlée pouvant se produire avant un mot de sortie de veille ».

Pour le moment, pour activer un appareil compatible Alexa, tout ce que vous avez à faire est de dire « Alexa » ou quoi que vous programmiez pour le « mot de sortie de veille ». Selon Amazon, Alexa n’enverra votre voix enregistrée aux serveurs d’Amazon qu’après l’avoir réveillée.

Mais le dépôt de brevet d’Amazon suggère que l’entreprise envisage d’apporter des modifications à Alexa qui permettraient à l’intelligence artificielle d’enregistrer ce que les utilisateurs disent avant d’utiliser le mot de sortie de veille. Les utilisateurs n’auront donc plus à commencer chaque commande « Alexa » ou par une commande programmée comme « mot de sortie de veille ».

Le brevet met en lumière les plans potentiels d’Amazon pour Alexa. Le brevet fournit un exemple d’inconvénient de la technologie actuelle. Si quelqu’un dit « joue de la musique, Alexa » ou « joue de la musique, Alexa, les Beatles, je t’en prie », Alexa ne jouerait pas de musique car le mot de sortie de veille est venu après la commande.

Mais selon la technologie exposée dans le brevet, quand Alexa détectera un mot de sortie de veille, il « retournera en arrière » pour rechercher si une commande a déjà été passée et utilisera des pauses dans le langage pour trouver le début de la commande. Ce concept est similaire à Live Photos d’Apple, qui prend des photos un moment avant et après que les utilisateurs appuient sur le bouton de capture.

Bien que cette technologie soit certainement utile et améliore les haut-parleurs intelligents, cela signifie également qu’Echo enregistre et écoute les conversations tout le temps. Le brevet affirme répondre aux problèmes de confidentialité en supprimant tous les enregistrements non utilisés et en n’envoyant aucun d’entre eux aux serveurs Amazon.

Amazon a confirmé que la technologie n’est actuellement pas utilisée par la société, mais n’a pas confirmé en même temps si elle envisage de l’utiliser un jour. Dans un communiqué, un porte-parole a déclaré : « La technologie contenue dans ce brevet n’est pas utilisée, et il est hautement spéculatif de parler de l’utilisation potentielle des brevets ». Et d’ajouter que nombre de leurs demandes de brevet « explorent de nouvelles idées scientifiques qui pourraient ne pas déboucher sur des produits destinés aux clients ». De plus, les brevets « ne reflètent pas nécessairement l’état actuel ou futur des produits et services ».

Ce nouveau brevet améliorerait certainement Alexa et le rendrait plus naturel, mais constituerait en quelque sorte une grave atteinte à la vie privée. Cela dit, la protection de la vie privée est un sujet brûlant en ce moment. Il est donc peut-être trop tôt pour dire si la technologie sera adoptée par les clients ou non.

Lire aussi : Les salariés des centres logistiques Amazon surveillés, notés… et licenciés par un algorithme

Sources : Developpez.com par Stéphane le calmeBrevet Amazon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *