Amazon enterre l’Apple Card et vous permet de payer grâce… à votre main


Amazon développe un moyen de paiement ultra innovant, puisqu’il suffira d’utiliser sa main pour régler ses achats à l’avenir.

jeff-bezos-amazon-main-achat

Alors qu’Apple est fier de sa dernière invention qui consiste en une carte de crédit, Amazon présente un système de paiement bien plus innovant. En effet Jeff Bezos et ses équipes ont développé un système permettant d’utiliser uniquement sa main pour payer en magasin, plus de smartphones, plus de cartes, et surtout plus d’espèces. Ce processus devrait être intégré au cours des prochains mois à la chaîne de supermarché Whole Foods, une filiale d’Amazon.

Actuellement, dans ses bureaux de New York, Amazon utilise ses employés comme cobayes afin de tester cette nouvelle technologie biométrique. Pour ce faire, les distributeurs de boissons et confiseries de l’entreprise sont tous équipés de ce dispositif. Des capteurs puissants, un peu comme ceux utilisés pour la technologie Touch ID de l’iPhone permettent au consommateur de ne pas avoir de contact direct avec la machine. C’est en effet plus sain en termes d’hygiène.

Le système nommé « Orville » est capable de reconnaître une main selon plusieurs critères comme sa forme, ou sa surface, et ainsi l’assimiler à une carte enregistrée. Cette technologie permettra aux abonnés Amazon Prime, dans les mois qui suivent, d’utiliser leurs mains pour régler leurs courses en magasin.

Une mise en service dans les moins qui viennent ?

Selon les premiers tests, Orville serait précis au dix millième près, mais les ingénieurs d’Amazon continuent de l’optimiser pour qu’il atteigne une précision au millionième près. Ensuite, Jeff Bezos estime qu’il pourra lancer son système dans sa chaîne de magasins.

En moyenne, une transaction par carte bancaire prend entre 3 et 4 secondes, cette nouvelle technologie devrait drastiquement raccourcir ce laps de temps puisqu’il passerait à 300 millisecondes, c’est en tout cas ce qu’explique une source proche du projet au New York Post. Cette rapidité devrait largement plaire aux consommateurs, mais également aux revendeurs. Majd Maksad, le fondateur de Status Money confirme que « les distributeurs ont toujours été intéressés par des paiements plus rapides. Il suffit d’entrer dans un Whole Foods pour voir les files d’attente massives de gens qui attendent de partir. C’est un énorme point de friction. »

De plus, exactement comme dans les débuts de la carte bancaire, Amazon compte sur ce projet pour faire dépenser encore plus ses clients. Le fait de ne pas toucher l’argent directement rend la dépense plus facile.

Lire aussi : Virgin Galactic vient d’ouvrir les portes du premier terminal spatial commercial au monde

Source : Presse-citron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *