Biohacking : L’art et la science de l’amélioration de l’être humain


Qu’êtes-vous prêt à faire pour devenir une meilleure version de vous-même ?

biohacking-futur

Le biohacking (piratage biologique), défini comme un meilleur mode de vie grâce à la science, à la technologie et à la nature, prend rapidement le devant de la scène dans les tendances mondiales émergentes et en pleine croissance de la technologie et de la biotechnologie. Le biohacking est considéré comme un moyen rapide de se perfectionner.

“Nous sommes ce que nous faisons sans cesse. L’excellence n’est donc pas un acte, mais une habitude.” – Aristote

Le biohacking consiste à rendre les humains plus sains, plus heureux et plus forts grâce à la vision d’une double durée de vie potentielle pour les humains. Le terme Biohacking est relativement nouveau. Il a été inventé par Dave Asprey, fondateur de Bulletproof Nutrition Inc, auteur, investisseur de la Silicon Valley, entrepreneur en technologie, et père du biohacking.

Selon la définition de Dave Asprey, qui a d’ailleurs été incorporée à celle de Merriam Webster en 2018, le biohacking est l’art et la science de changer l’environnement autour de vous et à l’intérieur de vous pour que vous ayez le plein contrôle de votre propre biologie.

Le biohacking consiste à optimiser les performances humaines. En utilisant la science, les technologies de pointe et la vaste quantité de données recueillies, les chercheurs sont à la hauteur de la promesse d’une amélioration de la santé, du bien-être et de la nutrition, d’une productivité et d’une énergie accrues, d’une meilleure qualité du sommeil et d’une activité physique optimale.

Qui peut résister à la promesse d’une apparence jeune et d’une vie plus saine et plus longue ? Cependant, il y a beaucoup de choses qui doivent être apprises d’abord. Pour commencer, ne confondons pas le biohacking avec le bodyhacking.

Biohacking vs. bodyhacking

Certaines personnes ont tendance à confondre le biohacking avec le bodyhacking. Ce n’est pas la même chose.

Le bodyhacking n’a rien à voir avec la biologie ou la chimie, pour commencer. Et le biohacking n’a rien à voir avec le corps humain. C’est à peu près le premier facteur de différenciation.

Le bodyhacking est généralement lié aux technologies portables. Certains vêtements surveillent les données biologiques ou de santé. D’autres vêtements permettent d’améliorer la vision en réalité augmentée ; ces vêtements et accessoires sont actuellement utilisés dans des secteurs tels que les soins de santé et la construction. Ce sont des exemples de bodyhacking, pas de biohacking.

D’autre part, le biohacking consiste à manipuler la biologie du cerveau ou du corps lui-même afin d’améliorer les performances. Certains aspects du biohacking, cependant, peuvent aussi inclure le bodyhacking.

Certaines choses associées au biohacking comprennent :

Augmenter l’espérance de vie

L’augmentation de l’espérance de vie peut se faire par n’importe qui en suivant quelques habitudes simples telles que suivre un régime amélioré qui est habituellement à base de plantes, faire de l’exercice régulièrement, ne pas fumer et réduire la consommation d’alcool, et améliorer la qualité et la quantité du sommeil. L’augmentation de l’espérance de vie implique parfois une série de changements de mode de vie. Ce sont des étapes de base pour tous ceux qui veulent se plonger les orteils dans le monde du biohacking.

Longévité

Le biohacking affirme que l’amélioration et l’optimisation de la performance humaine mène à la longévité. Les biopirates mettent l’accent sur la longévité dans tout ce qu’ils font afin d’améliorer leur vie et leur style de vie.

La nutrition, la gestion du stress, l’exercice, le jeûne intermittent, la méditation, le suivi du sommeil pour un meilleur sommeil et des suppléments de préférence naturels et à base de plantes sont quelques-uns des éléments qui peuvent mener à la longévité. Essentiellement, vivre en santé, vivre longtemps et prospérer.

Cryothérapie

La cryothérapie est une thérapie par le froid ou un traitement par la glace. En abaissant la température corporelle au niveau des tissus et des cellules, les biohackers affirment qu’il est possible d’obtenir des bénéfices thérapeutiques et d’augmenter votre métabolisme. Cependant, la cryothérapie doit être supervisée par des experts, car en plus des avantages, il y a aussi quelques effets secondaires et contre-indications.

La cryothérapie peut impliquer des traitements avec des packs de froid ou des packs de glace à des chambres entières. Un niveau d’introduction à la cryothérapie consiste à prendre des douches froides pendant trois jours consécutifs pendant 10 secondes en laissant la douche frapper le front. Selon Dave Asprey, après quatre jours, ça fait du bien. Ce n’est pas quelque chose que je suis prêt à essayer, cependant.

Une version de la cryothérapie en Finlande s’appelle avanto. C’est une pratique courante en hiver, surtout en alternance avec le sauna. Il s’agit de faire un trou dans la glace recouvrant un lac et de nager dans les eaux gelées pendant quelques minutes. Ceux qui le font régulièrement disent que c’est revigorant et énergisant. Quelques minutes de sauna et une bonne tasse de café chaud font ensuite monter la température.

Machines ostéogéniques

Les biohackers prétendent qu’ils peuvent renforcer les os en quelques minutes à l’aide de machines de haute technologie appelées machines ostéogéniques, qui sont basées sur la science de la charge ostéogénique. Les exercices de port de poids peuvent améliorer la santé osseuse en stimulant la formation osseuse et en prévenant ou en combattant la perte osseuse.

Ceci est basé sur la théorie qu’il faut quatre fois votre poids corporel pour grandir et augmenter votre densité osseuse. Cela se fait par une charge d’impact élevée, qui n’est effectuée qu’une fois par semaine pendant quelques minutes, pas plus de dix avec quelques exercices ne nécessitant que quelques secondes. Cela devrait être plus que suffisant pour un entraînement optimisé, laissant de longues heures au gymnase dans le passé.

OsteoStrong à Los Angeles offre une session gratuite pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur l’entraînement ostéogénique et essayer la technique qui peut renforcer la condition de leur corps pour obtenir des performances sportives.

Nootropiques (médicaments intelligents)

Les nootropiques sont des stimulateurs cognitifs. Il s’agit de substances naturelles ou synthétiques qui peuvent améliorer les capacités mentales et qui se divisent en trois catégories générales : Compléments alimentaires, composés synthétiques et médicaments sur ordonnance. Les suppléments pour l’amélioration de la mémoire sont des nootropiques qui sont couramment pris par les étudiants pendant les périodes d’examens.

Les personnes qui cherchent à optimiser leurs fonctions cognitives suivent également un régime alimentaire riche en nutriments, apprennent à gérer leur stress et s’efforcent d’améliorer la qualité de leur sommeil. Les nootropiques ne sont qu’un supplément qui complète ce qui précède.

Jeûne à la dopamine ou jeûne intermittent

Le jeûne intermittent est une tendance qui a commencé dans la Silicon Valley et qui s’est rapidement étendue au reste du monde. Il peut être utilisé pour perdre du poids ou pour stimuler la puissance et la clarté du cerveau. En biohacking, cela implique d’améliorer l’attention et la concentration. Le jeûne intermittent peut stimuler la puissance du cerveau. Selon Dave Asprey, il suffit de sauter le petit déjeuner et de ne boire que de l’eau, du thé ou du café.

La culture du Biohacking s’est tellement développée au cours des dernières années que des conférences et des événements dédiés sont organisés dans le monde entier. Le prochain sommet sur le piratage biologique aura lieu à Helsinki, en Finlande, en décembre.

Lire aussi : Les humains deviendront-ils immortels d’ici 2045 ? Un milliardaire essaie de le faire

Source : Interesting Engineering – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *