Des «puces cérébrales» pourraient bientôt augmenter l’intelligence


Une idée longtemps limitée au domaine de la science-fiction pourrait bientôt voir le jour au cours des cinq prochaines années. L’idée ? Un plan pour augmenter les cerveaux humains avec une mise à niveau technologique qui accorde une “superintelligence” à ceux qui peuvent se le permettre.

C’est le concept de la “puce intelligente” – un concept qui pourrait accroître considérablement l’écart entre ceux qui sont considérés comme l’élite et le reste d’entre nous.

Le Dr Moran Cerf, neuroscientifique et professeur d’administration des affaires à la Northwestern University, travaille aux côtés de certains des plus grands noms de la Silicon Valley pour réaliser des puces “intelligentes” à implanter directement dans votre cerveau.

S’adressant à CBS Chicago, Cerf a expliqué que les “puces cérébrales”, qui sont en grande partie au stade conceptuel, “feraient en sorte qu’elles aient une connexion Internet, et qu’elles aillent sur Wikipedia, et quand je pense à cette pensée particulière, elles me donnent la réponse”.

Poursuivant, il explique :

“Tout le monde passe beaucoup de temps en ce moment à essayer de trouver des moyens d’introduire des choses dans le cerveau sans percer un trou dans le crâne… Pouvez-vous manger quelque chose qui atteindra réellement votre cerveau ? Pouvez-vous manger des choses qui s’assemblent dans votre tête ?”

Cerf croit également que ceux qui ont une intelligence renforcée (grâce à la puce cérébrale) auraient un QI d’environ 200, soit environ le double du QI moyen et une augmentation de 35 % par rapport à un QI de génie de 140.

“Ils peuvent faire de l’argent rien qu’en pensant aux bons investissements, et nous ne le pouvons pas ; ils vont donc devenir plus riches, ils vont être en meilleure santé, ils vont vivre plus longtemps”, explique M. Cerf.

Mais Cerf est également conscient des risques du concept. En créant des esprits stimulés par la technologie et beaucoup plus compétents, on risque d’exacerber les inégalités sociales déjà marquées qui s’exercent en fonction du sexe, de la race, de l’ethnicité et de la classe sociale.

En novembre dernier, un groupe de 27 neuroscientifiques ont souligné dans une lettre adressée à la revue scientifique Nature leur inquiétude quant au potentiel perturbateur de ces nouvelles technologies :

“La technologie pourrait aussi exacerber les inégalités sociales et offrir aux entreprises, aux pirates, aux gouvernements ou à quiconque de nouvelles façons d’exploiter et de manipuler les gens… Et elle pourrait modifier profondément certaines caractéristiques humaines fondamentales : la vie mentale privée, l’action individuelle et la compréhension des individus comme entités liées par leur corps.”

Alors qu’environ 40 000 personnes ont déjà un type de puce cérébrale dans la tête, l’augmentation sert principalement à des fins médicales et n’est autorisée qu’à cette fin.

Mais que nous arrivera-t-il lorsque ceux qui peuvent se le permettre – y compris ceux qui sont vraiment ignorants et/ou malins – pourront se permettre d’améliorer considérablement leur capacité mentale ?

Lire aussi : Neuralink : Les puces connectées aux cerveaux vont êtres testées sur les animaux

Source : The Mind Unleashed – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *