La NASA construit des drones pour la recherche de minéraux sur Mars

nasa-drones-mars-des drones pour

L’établissement d’une base permanente sur une autre planète va être incroyablement difficile, mais la NASA espère rendre une partie de la mission plus facile en construisant des drones qui peuvent servir d’éclaireurs pour la recherche de ressources et les abris sur d’autres mondes. Les prototypes sont fabriqués au NASA’s experimental Swamp Works laboratory sous le nom Extreme Access Flyers et sont conçus pour fonctionner dans des atmosphères très faibles, voire des environnements complètement sans air, en utilisant quelques jets de gaz à la place de rotors pour voler et manœuvre.

“Ceci est un robot de prospection”, a déclaré le technologue Rob Mueller de Swamp Works dans un communiqué de presse. La première étape pour pouvoir utiliser les ressources sur Mars ou un astéroïde est de savoir où sont les ressources. Elles sont plus susceptibles d’être dans les zones difficiles d’accès où l’ombre est permanente. Certaines des parois du cratère sont inclinées de 30 degrés ou plus, ce qui est trop raide pour qu’un robot traditionnel l’explore. “Ces embarcations pourrait être utilisées pour chercher de l’eau glacée, dit la NASA, le transport de petits échantillons de sol pourrait être envoyé à une petite base au sol pour l’analyse, où elles pourraient également recharger leurs batteries et propulseur.”

Un prototype de drone à l’essai dans un cardan pour recréer les conditions de faible gravité sur un astéroïde. (NASA / Swamp Works) :

Les ingénieurs de Swamp Works ont conçu un certain nombre de prototypes, y compris un modèle avec des ventilateurs qui fait 1.5 mètres de diamètre : le double de la taille de la plupart des drones commerciales, mais à peu près aussi grand que l’équipe en a besoin pour une mission opérationnelle. La NASA dit que ces embarcations de test ne pouvaient pas avoir été construites de manière rapide “il y a cinq ans”, les progrès de l’impression 3D, les contrôleurs de vol et le logiciel de cartographie ont contribué à accélérer la production. L’équipe travaille également sur des logiciels de vol autonome qui vont diriger les drones en fonction du terrain et des sites étrangers. Après tout, il n’y a pas de GPS sur la Lune.

La NASA imagine que les drones pourraient être utilisés pour trouver de l’eau et d’autres éléments qui pourraient être transformés en carburant pour les engins spatiaux ou en air pour les humains. Ils pourraient également être utilisés pour repérer les tubes de lave – les tunnels naturels formés par les volcans qui existent sur la Lune et Mars. “Vous pourriez mettre un habitat entier à l’intérieur d’un tunnel de lave pour abriter des astronautes de la radiation, des températures extrêmes, du temps et des micrométéorites”, a déclaré Mueller. Les drones autonomes pourraient même trouver une utilité sur Terre, où leurs outils d’échantillonnage des sols pourraient être utilisés pour tester le rayonnement dans les catastrophes nucléaires.

Source : The Verge par James Vincent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *