Les impressionnants robots “dinos” de Boston Dynamics dédiés à la logistique

Boston Dynamics revient à la charge. Il ne s’agit pas ici de robot-chien ou de parcours d’obstacles pour machines. Plus conventionnel (et utile), la firme présente un robot dédié à la logistique. Et c’est tout aussi impressionnant.

robots-dino

Il y a quelques mois, Boston Dynamics publiait la vidéo de l’un de ses robots effectuant un parfait salto. Ce même robot avait également réussi, quelque temps après, à terminer un parkour sans faute. Plus récemment, nous avons eu droit aux robots-chiens qui ressemblaient étrangement à ceux retrouvés dans l’un des épisodes de la saison 4 de la série Black Mirror. Dans une vidéo publiée par l’entreprise, on observait notamment l’un de ces robots ouvrir une porte, la maintenant ainsi pour que son meilleur copain puisse passer. Boston Dynamics revient cette fois-ci avec un robot tout aussi impressionnant, mais destiné à des tâches plus… conventionnelles.

Place à la logistique

Baptisé Handle, ce nouveau robot est en fait une modification d’un appareil déjà dévoilé en 2017. Vous retrouverez toujours les deux roues, mais il n’a plus qu’un bras, lui permettant de saisir et déplacer des cartons. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, le robot est également équipé d’un contrepoids installé en dessous de son bassin, lui permettant de se déplacer par un mouvement de bascule. Une allure de bipède qui ressemble beaucoup à celle du T-Rex en mouvement.

Comme les autres robots de la firme, Handle fonctionne en autonomie. « Le système de vision embarqué repère les marquages des palettes afin de naviguer, et il trouve les cartons individuels pour les saisir et les déplacer », indique la firme. Dans la vidéo, les boîtes pèsent environ 5 kilos, mais le robot serait capable de soulever des cartons pouvant peser jusqu’à 15 kilos. Cette version peut également fonctionner avec des palettes allant jusqu’à 1,2 m de profondeur et jusqu’à 1,7 m de hauteur.

Difficile de dire si Handle pourrait d’ores et déjà s’adapter au travail en entrepôt, mais force est de constater que Boston Dynamics donne ici une sorte de petite “pichenette” à ses détracteurs. L’entreprise s’est en effet parfois attiré les railleries du public, accusée de ne proposer que des concepts sans applications commerciales. Ici le ton est donné. Certes, le robot est imposant, mais il prouve clairement ses capacités à travailler dans les métiers de la logistique. C’est plus utile, plus terre à terre, et d’un point de vue humain, c’est donc forcément plus “dangereux”.

Lire aussi : Les robots tueurs existent déjà, et ils sont là depuis très longtemps

Source : SciencePost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *