Les scientifiques ont trouvé un moyen de fabriquer des claviers pliables à partir de n’importe quel papier


Les scientifiques ont dévoilé un nouveau procédé d’impression qui peut transformer n’importe quel morceau de papier ou de carton en un clavier étanche que vous pouvez plier et mettre dans votre poche – et qui ne nécessite pas de source d’énergie.

Cette technologie utilise un revêtement spécial qui repousse les liquides et la poussière, ce qui permet d’imprimer plusieurs couches de circuits sur le papier sans qu’il n’y ait de bavure ou de dégradation entre les couches.

De l’autre côté du papier ou du carton, l’impression à l’encre standard peut alors être utilisée pour indiquer où se trouvent les points de pression (les boutons) et ce qu’ils représentent. Ces couches peuvent être imprimées avec le design de votre choix, du clavier numérique aux commandes de volume.

De plus, aucune pile ou prise de courant n’est nécessaire pour faire fonctionner le clavier fini. Il s’agit d’un nanogénérateur triboélectrique ou dispositif TENG, capable d’être entièrement alimenté par le toucher de l’opérateur et l’énergie mécanique produite.

« C’est la première fois qu’un dispositif électronique autonome à base de papier est démontré », explique l’ingénieur biomédical Ramses Martinez, de l’université de Purdue.

« Nous avons mis au point une méthode pour rendre le papier repoussant l’eau, l’huile et la poussière en le recouvrant de molécules hautement fluorées. Ce revêtement omniphobe nous permet d’imprimer plusieurs couches de circuits sur le papier sans que l’encre ne s’étale d’une couche à l’autre. »

Lorsque les parties imprimées du papier sont pressées, elles sont capables de transmettre des signaux par Bluetooth à un autre appareil – un ordinateur portable, par exemple. Vous disposez alors d’un clavier léger et pliable qui peut être emporté partout et facilement nettoyé au besoin.

Cette technologie est très prometteuse : elle s’adapte bien aux processus de production existants, elle est bonne pour l’environnement (le papier peut être simplement recyclé), et elle est flexible – tout en étant résistante à l’eau et entièrement personnalisable.

Ces dispositifs en papier sont également peu coûteux à produire – moins de 0,25 $ US chacun, selon les chercheurs. Parmi les utilisations possibles, citons les emballages intelligents ou les dispositifs d’entrée temporaires.

Vous pouvez voir le papier utilisé avec un contrôle de volume dans la vidéo ci-dessous.

« J’envisage cette technologie pour faciliter l’interaction de l’utilisateur avec les emballages alimentaires, pour vérifier si les aliments sont propres à la consommation, ou pour permettre aux utilisateurs de signer le colis qui arrive chez eux en faisant glisser leur doigt sur la boîte pour s’identifier correctement comme propriétaire du colis », explique M. Martinez.

« En outre, notre groupe a démontré que de simples feuilles de papier provenant d’un ordinateur portable peuvent être transformées en interfaces de lecteur de musique pour que les utilisateurs puissent choisir des chansons, les jouer et en changer le volume. »

Ces recherches ont été publiées dans Nano Energy.

Lire aussi : 9 technologies militaires dérivées que nous utilisons presque tous les jours

Source : ScienceAlert – Traduit par Anguille sous roche


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *