L’Europe et la Russie en équipe pour coloniser la Lune

équipe

Les agences spatiales européenne et russe ont pour projet d’unir leurs forces afin d’établir une colonie humaine permanente sur la Lune.

L’entreprise commune, nommée Luna 27, se prépare à lancer sa première mission dans seulement cinq ans.

Le premier voyage spatial atterrira sur le pôle Sud inexploré de la Lune et évaluera si il y a de l’eau ou des matières premières pour produire du combustible et de l’oxygène.

Les chercheurs croient que la face cachée de la Lune, dont certaines parties sont constamment enveloppées dans l’obscurité, peut contenir de la glace.

Les voyages ultérieurs prépareront le retour des hommes à la surface et à un établissement permanent.

Le professeur Igor Mitrofanov, de l’Institut de recherche spatiale à Moscou, a déclaré : “Nous devons aller sur la Lune”.

«Le 21e siècle sera le siècle où la Lune sera l’avant-poste permanent de la civilisation humaine, et notre pays doit participer à ce processus.”

Il a ajouté que la Russie “devra travailler en équipe avec ses collègues internationaux”.

esa-base-lunaire-équipe

L’Agence spatiale européenne a proposé une base lunaire pour les humains

Bérengère Houdou, chef du groupe d’exploration lunaire à l’Agence spatiale européenne (ESA), a déclaré : «Nous avons l’ambition d’avoir des astronautes européens sur la Lune. Il y a actuellement des discussions au niveau international en cours pour une large coopération sur la façon de retourner sur la Lune”.

Les remarques font écho à Johann-Dietrich Wörner, le nouveau chef de l’ESA, qui a annoncé juste une semaine après son mandat qu’il avait l’intention de construire une base européenne sur la face cachée de la Lune.

Bien que la Russie mène le projet lunaire, l’ESA développent de nouveaux équipements d’atterrissage, ainsi qu’ue foreuse de glace de haute technologie.

face-cachée-lune-équipe

Les humains pourraient bientôt remettre les pieds sur la Lune – mais sur la face cachée de cette dernière

Russes-équipe-Européens

Les russes et les européens travaillent ensemble pour établir une colonie humaine sur la surface lunaire

La participation de l’Europe à la mission dirigée par la Russie nécessite encore l’approbation finale de la réunion des ministres qui aura lieu fin 2016.

Cependant, les scientifiques impliqués de la mission Luna 27 sont convaincus qu’il n’est pas question de si, mais de quand les humains retourneront sur la surface de la Lune.

Dr James Carpenter, responsable scientifique de l’ESA concernant le projet, a déclaré : “Le pôle Sud de la Lune est inconnu pour nous”.

“L’environnement est complètement différent, et en raison du froid extrême vous pourriez trouver de grandes quantités d’eau et de glace et d’autres éléments chimiques sur la surface que nous pourrions utiliser comme carburant de fusée ou dans des systèmes de support de vie pour soutenir de futures missions humaines.”

Le professeur Mitrofanov a affirmé qu’une base humaine permanente permettrait également d’énormes avantages commerciaux ainsi qu’une rampe de lancement pour les voyages vers Mars.

Il a dit : “Ce sera pour l’astronomie, pour l’utilisation des minéraux et d’autres ressources lunaires et la création d’un avant-poste qui peut être visité par les cosmonautes qui travaillent ensemble comme un essai pour leur futur vol vers Mars”.

Richard Fisackerly, l’ingénieur principal du projet a ajouté : “Cette série entière de missions ressemble au début du retour sur la Lune mais elle commence aussi quelque chose de nouveau en terme d’exploration globale du système solaire”.

Source : Daily Express

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *