10 faits intéressants au sujet de la caféine

caféine-tasse

Les gens ne peuvent pas penser à la caféine comme la drogue altérant l’humeur la plus populaire dans le monde, même ceux qui en consomment quotidiennement, en buvant du café, du thé, des sodas ou des boissons énergétiques dans le cadre de leur routine.

Pourtant, beaucoup d’entre nous dépendent des doses régulières de 1,3,7-triméthylxanthine, le nom chimique de la poudre blanche amère connue comme la caféine, pour aider à nous réveiller, nous tenir en éveil et nous amener à travers le train-train quotidien.

Qu’elle soit obtenue d’une gorgée de tasse sucrée, d’une barre avec de la caféine ou du coca-cola, la caféine est un stimulant léger pour le système nerveux central qui est devenu un rendez-vous régulier dans la vie quotidienne.

En quantités modérées, la caféine montre des effets positifs sur le corps et les esprits des gens. Il y a des preuves que la caféine peut aider à améliorer la mémoire, améliorer l’entraînement et stimuler la concentration.

La Food and Drug Administration (FDA, “Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux”) estime que 400 milligrammes de caféine est une quantité sûre à consommer chaque jour par les adultes en bonne santé. Cependant, les femmes enceintes devraient limiter leur consommation de caféine à 200 mg par jour, selon le American College of Obstetricians and Gynecologists. (Une tasse de café équivaut habituellement à environ 100 à 200 mg, une tasse de thé a généralement 70 mg et la plupart des sodas moins de 50 mg, selon Mayo Clinic.)

Mayo Clinic suggère que les adolescents limitent leur consommation de caféine à 100 mg par jour et recommande que les enfants plus jeunes évitent la caféine.

Certaines personnes sont très sensibles aux effets de la caféine. La caféine peut conduire à des maux de tête ou d’estomac, et peut entraîner une difficulté à s’endormir, se sentir nerveux ou avoir des palpitations cardiaques, lorsque l’apport est élevé (environ quatre tasses de café par jour), suggèrent les études (et des observations anecdotiques).

Voici 10 faits intéressants au sujet de la caféine pour réfléchir pendant la première dose quotidienne

La caféine reste dans le corps pendant des heures.

La caféine est absorbé dans le sang et les tissus environ 45 minutes après avoir été consommée. Mais il faut beaucoup plus de temps pour que l’organisme l’assimile et l’évacue.

La demi-vie de la caféine, ou le temps qu’il faut pour éliminer la moitié de la caféine que les gens ont dans leur corps, est d’environ 4 heures, a déclaré James Lane, professeur émérite de psychiatrie à la Duke University of Medicine à Durham en Caroline du Nord. Mais cela ne signifie pas que toute la caféine s’en va au bout de 8 heures, en fait, il peut prendre 12 heures pour complètement éliminer la caféine dans une tasse de café matinale, a déclaré Lane, qui a étudié les effets de la drogue sur la santé.

La demi-vie de la caféine peut être raccourcie à environ 3 heures chez les personnes qui fument, a dit Lane. En revanche, les femmes qui prennent des pilules contraceptives peuvent garder la caféine dans leurs systèmes jusqu’à 4 heures de plus que les femmes qui ne prennent pas la pilule, selon une étude.

La grossesse peut prolonger la demi-vie de la caféine encore plus, l’allongeant à 10,5 heures au cours des quatre dernières semaines de la grossesse, selon une étude.

Parce qu’il peut prendre jusqu’à 12 heures pour effacer la caféine du corps, les effets se dissipent souvent quand une personne est presque prête à aller se coucher. Cela rend plus facile le développement d’une dépendance à la caféine, car cela donne aux gens l’envie d’en boire encore le lendemain, a dit Lane.

La raison pour laquelle les gens boivent régulièrement de la caféine en se réveillant est qu’ils éprouvent le sentiment d’être dans le brouillard, confus ou avec un mal de tête, des symptômes de manque de caféine, a déclaré Lane. Ces symptômes de manque sont soulagés quand ils obtiennent leur dose matinale de caféine.

Mourir d’un excès de caféine est rare, mais possible.

Dans des cas rares, lorsque la caféine est consommée à des doses suffisamment élevées (typiquement supérieure à 5 grammes chez les adultes – la quantité d’environ 30 à 50 tasses de café), elle peut tuer.

Des morts ont été rapportées avec de la poudre et des pilules de caféine sur-dosées, comme des aides à la perte de poids.

En 2014, deux jeunes hommes – un de 18 ans de l’Ohio et un de 24 ans de Géorgie – sont mort d’une overdose de caféine pure en poudre, selon la FDA. Leurs décès illustrent les dangers et la puissance de ce produit concentré. Une cuillère à café de caféine pure en poudre contient environ la même quantité de caféine que 28 tasses de café, selon la FDA.

La FDA met en garde que les jeunes, en particulier, pourraient utiliser la caféine en poudre – qui est vendue en ligne légalement – pour accroître leur niveau d’énergie, étudier plus, améliorer leur performance athlétique ou perdre du poids.

Mais la poudre est 100% caféine, ce qui en fait un puissant stimulant qui, même dans de très petites quantités, peut déclencher une surdose accidentelle et potentiellement mortelle. Pour compliquer les choses, les quantités de caféine en poudre sûres sont presque impossible à mesurer précisément avec une cuillère à café de cuisine, dit la FDA.

“Les signes de toxicité de la caféine pourraient inclure des palpitations cardiaques, des sueurs, des convulsions, des vomissements, des tremblements musculaires et des problèmes respiratoires”, dit Lane.

Il y a eu de la caféine dans certaines boissons

Bien qu’elle contient moins de caféine qu’une petite tasse de café, une canette de soda à l’orange Sunkist possède 41 milligrammes de caféine en elle, selon Center for Science in the Public Interest. Les autres marques de soda à l’orange sont généralement sans caféine, mais Sunkist a plus de caféine en elle qu’une quantité similaire de Coca-Cola ou Pepsi.

En septembre 2010, les fabricants de Sunkist ont rappelé près de 4000 bouteilles de la boisson après avoir reçu des plaintes de clients que la boisson gazeuse avait un goût de médicament et causait des maux de ventre, des vomissements et même des hospitalisations, selon le livre “Caffeinated: How Our Daily Habit Helps, Hurts, and Hooks Us” (Hudson Street Press, 2014) par Murray Carpenter.

Après une recherche, les fabricants ont déterminé que l’erreur humaine était à blâmer pour l’incident : La raison de l’arrière-goût et la maladie était qu’un lot de soda à l’orange avait été accidentellement mélangé avec six fois plus de caféine qu’il aurait dû, disaient-ils, selon le livre.

Chaque bouteille contenaient environ 238 milligrammes de caféine, un montant équivalent à ce qui se trouve dans trois Red Bulls, environ sept canettes de coca-cola ou 450 grammes de café fort, selon le livre. Parce que le soda à l’orange est populaire auprès des enfants, cette dose élevée de caféine a éventuellement rendu quelques enfants malades qui ne comprenaient pas pourquoi ils étaient dans cet état.

Les consommateurs n’ont jamais été informés de la “pagaille supercaféiné” parce que la FDA l’a considéré comme Class III Recall, qui signifie “une situation dans laquelle l’exposition au produit n’est pas susceptible d’entraîner des conséquences néfastes sur la santé”, selon le livre.

Le manque de caféine est une condition réelle.

Dans la dernière version du manuel de psychologie “Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux» (DSM-5), le manque de caféine est répertorié comme un problème de santé mentale. Le texte décrit les effets observés chez certaines personnes qui arrêtent brusquement ou réduisent leur utilisation quotidienne de caféine de façon spectaculaire.

Par exemple, les effets secondaires du manque, qui peut commencer 12 à 24 heures après l’arrêt de prise de caféine, comprennent un mal de tête lancinant, la fatigue, l’irritabilité, l’humeur dépressive et une difficulté à se concentrer, selon le livre. Chez les personnes diagnostiquées avec la maladie, ces symptômes sont généralement assez graves pour interférer avec la capacité d’une personne à fonctionner correctement au travail ou dans des situations sociales, suggère le manuel de la santé mentale.

“Les personnes qui consomment régulièrement de la caféine se réveillent chaque matin en manque de caféine”, dit Lane. “Mais ils pourraient ne pas penser de cette façon”, a-t-il ajouté. Au lieu de cela, les gens considèrent généralement le brouillard du matin, la pensée floue et la somnolence comme des signes de ne pas encore avoir eu leur café.

“La vérité est que ce sont des signes de manque de caféine”, a déclaré Lane à Live Science.

Réduire progressivement la caféine au cours de la semaine peut aider à éviter un mal de tête dû au manque.

Les gens ne sont pas vraiment “accros” à la caféine.

Les gens qui consomment de la caféine chaque jour dépendent très probablement de cette dernière et elle produit vraiment des symptômes de dépendance, a dit Lane. Mais la dépendance n’est pas la meilleure façon de le décrire, dit-il.

L’utilisation de la caféine est socialement acceptable, et parce que les personnes qui consomment de grandes quantités ne sont pas considérées comme toxicomanes, la société ne met pas son utilisation excessive dans la même catégorie que celle des autres drogues, dit Lane.

La caféine n’est pas très addictive, a déclaré le Dr Peter Martin, professeur de psychiatrie et de pharmacologie à Vanderbilt University School of Medicine, et directeur de Institute for Coffee Studies à l’université Vanderbilt à Nashville.

Généralement, le besoin des gens pour la caféine est d’un ordre de grandeur différent comparé à une dépendance aux drogues opioïdes ou à la cocaïne, a déclaré M. Martin. «La caféine a des effets secondaires mineures par rapport aux véritables drogues addictives», a-t-il dit.

Une personne peut dire : «Je suis accro au café», pour décrire leur nécessité habituelle pour la caféine, mais Martin, qui est un psychiatrie spécialiste de la dépendance, a dit qu’il demanderait à cette personne : “À quand remonte la dernière fois où vous avez volé une banque pour avoir de l’argent pour acheter du café ?”

La caféine ressemble à une substance chimique du cerveau.

La caféine a une structure moléculaire similaire à l’adénosine, un neurotransmetteur (une substance qui transmet les impulsions nerveuses dans le cerveau). En raison de sa ressemblance chimique à l’adénosine, la caféine peut se lier à des récepteurs de l’adénosine dans les cellules du cerveau.

Les effets stimulants de la caféine proviennent principalement de la façon dont ils agissent sur les récepteurs de l’adénosine. Normalement, la liaison de l’adénosine à ses récepteurs produit une somnolence et déprime le système nerveux central, ce qui ralentit l’activité des cellules nerveuses et favorise la relaxation, a déclaré M. Martin.

Mais lorsque les molécules de caféine prennent la place de l’adénosine et se lient à ces mêmes récepteurs, cela bloque les actions d’induction du sommeil de l’adénosine et accélère l’activité des cellules nerveuses. Cela provoque chez une personne le sentiment d’être temporairement plus éveillé et énergique, a dit Martin à Live Science.

La caféine peut être trouvée dans des produits inattendus.

Ces jours-ci, les consommateurs pourraient remarquer la caféine dans certains produits inattendus. Les gens peuvent acheter de l’eau en bouteille qui contient de la caféine, des bonbons, pastilles à la menthe, beurre d’arachide ou encore chewing-gum.

Il y a même des savons de bain contenant de la caféine qui sont censés aider les gens à se réveiller dans la matinée. Bien que la caféine peut être absorbée par la peau, il est douteux que ce savon améliorera la vigilance pendant la journée, a déclaré Lane.

La caféine a également été ajoutée aux shampoings pour prétendument épaissir les cheveux et arrêter la perte de ces derniers, mais il n’y a aucune preuve que ces produits onéreux peuvent vraiment donner des résultats.

L’industrie de la beauté a sauté à bord du train de la caféine, en l’ajoutant à tout, de la crème pour les yeux et visage, les lotions et crème à raser. Le meilleur fonctionnement des produits contenant l’ingrédient face à leurs homologues sans caféine est discutable.

En outre, les fabricants de médicaments ont ajouté de la caféine pour des médicaments contre les maux de tête, tels que Excedrin et Anacin, car elle peut améliorer l’efficacité des médicaments contre la douleur et apporter un soulagement plus rapide, selon les spécialistes des maux de tête. On trouve même de la caféine dans le produit Midol Complete contre les douleurs menstruelles.

Les étudiants universitaires qui passent des nuit blanches peuvent se familiariser avec les pilules de caféine, aussi appelés «aides à la vigilance», comme Nodoz et Vivarin, contenant 200 milligrammes par pilule.

En outre, la caféine se trouve dans certains produits de perte de poids et suppléments alimentaires. Cela peut être indiqué sur l’étiquette comme le guarana, noix de kola, maté, extrait de thé vert ou extrait de grain de café vert, selon National Institutes of Health.

Les grains de café proviennent d’un fruit rouge.

Les haricots bruns odorants que les gens pourraient jeter dans un broyeur chaque matin proviennent réellement d’un fruit rouge vif.

Le café provient d’arbustes, connus comme des cerises de café, qui produisent une baie rouge à maturité, a dit Lane à Live Science. Les grains de café “réels”, qui sont verts, se trouvent à l’intérieur des cerises de café.

Le café doit souvent être ramassé à la main parce que tout les fruits rouges ne sont pas à maturités en même temps.

Avant que les haricots n’aient été utilisés pour faire du café, la pulpe du fruit rouge a d’abord été fermentée et utilisée pour faire du vin, dit-il. Autour de l’an 1000 après J.C., les gens en Arabie ont commencé à rôtir des grains de café pour faire une boisson.

Mais, selon la National Coffee Association, un groupe de commerce de l’industrie, un chevrier éthiopien nommé Kaldi a découvert les pouvoirs stimulants du café autour de 800 après J.C., quand il a trouvé ses chèvres entrain de danser et gambader dans les champs après avoir brouté les baies rouges d’un caféier. Après avoir vu ses effets sur ses chèvres, Kaldi a également essayé les cerises de café. Il a eu une réaction semblable.

Puis, un moine qui aurait observé Kaldi et le comportement étrange de ses chèvres, cueillit quelques baies et les ramena à son monastère pour un essai avec ses frères cette même nuit. Après avoir consommé le fruit, ils sont devenus plus alerte et attentif pendant les longues heures de la prière du soir. Selon la légende, les moines sont venus avec l’idée de sécher les fruits et les faire bouillir dans une boisson.

C’est comme si les cerises de café étaient la réponse aux prières des moines – ou du moins leur capacité à rester éveiller pendant ces dernières.

La caféine peut amplifier les effets du stress.

La recherche de Lane a constaté que la caféine peut amplifier le stress chez les personnes qui en consomment chaque jour. Dans une petite étude de buveurs de café habituels, il a constaté que la caféine amplifie la réponse au stress dans le corps, entraînant une augmentation de la pression artérielle et du rythme cardiaque, ainsi que des augmentations de la production d’hormones de stress.

La caféine affecte directement non seulement la façon dont le corps d’une personne réagit au stress, mais aussi l’esprit en amplifiant la perception du stress d’un individu.

Une réponse au stress amplifié peut faire une différence pour les personnes avec des conditions telles que l’hypertension artérielle et le diabète de type 2, dit Lane.

En fait, cela encourage les gens avec ces conditions, ainsi que les personnes atteintes de prédiabète ou à la limite d’hypertension artérielle qui ne sont pas encore sous traitement, pour tenter d’éliminer le café et d’autres boissons contenant de la caféine et voir si cela abaisse leurs niveaux de pression artérielle ou de sucre dans le sang.

Lane a dit qu’une tension artérielle plus basse peut survenir dans les quelques jours suivant l’arrêt de la caféine, mais cela peut prendre plusieurs mois pour que les gens voient des réductions de la glycémie.

La caféine dans les plantes agit comme un pesticide et herbicide naturel.

La caféine est présente dans les feuilles, les fruits et les graines de certaines plantes qui produisent de la caféine, y compris les caféier, théier, cacaotier, le guarana et le maté d’Amérique du Sud.

La caféine dans les plantes fonctionnent comme un pesticide naturel pour aider à conjurer les insectes qui peuvent attaquer les plantes, et elle peut être utile dans la lutte antiparasitaire, a suggéré une étude de chercheurs de Harvard Medical School qui a été publiée en 1984 dans la revue Science. À fortes doses, la caféine peut même être toxiques pour les insectes.

“La caféine est également un herbicide naturel qui est libéré dans le sol de sorte que les mauvaises herbes ne peuvent pas grandir près des caféiers et théiers”, a dit Lane. “Les mauvaises herbes pourraient rivaliser avec les arbustes pour les éléments nutritifs”, a-t-il noté.

Lane a également déclaré que sur les plantations de café, la caféine peut tellement se développer dans le sol que les plants de café eux-mêmes pourraient en souffrir.

Source : Live Science

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *