Pourquoi Bill Gates et Steve Jobs ont élevé leurs enfants sans technologie

Bill Gates et Steve Jobs

Depuis une dizaine d’années, les smartphones font désormais partie de notre vie, une partie dont aucun d’entre nous ne peut se passer. On a parlé de la façon dont les smartphones perturbent notre concentration et notre vue, mais il y a une autre chose dont nous n’avons pas parlé autant que nous aurions dû le faire.

Si vous ne le savez pas, Steve Jobs et Bill Gates se sont assurés que leurs enfants grandissent sans smartphones et ils ont même veillé à ce qu’ils ne soient pas sur Internet tout le temps. Pourquoi ont-ils fait ça ?

La recherche montre que l’utilisation des smartphones peut avoir des effets potentiellement désastreux sur le cerveau des adolescents. Les statistiques indiquent que lorsqu’un enfant est actif sur les médias sociaux et qu’il passe plus de deux heures sur les réseaux sociaux, il est 27 % plus vulnérable à développer une maladie mentale comme la dépression ou l’anxiété. Le résultat en est une augmentation constante du taux de suicide chez les adolescents, qui est maintenant plus élevé que le nombre d’homicides.

Matt Miles et Joe Clement, qui enseignent depuis longtemps et qui ont récemment publié un livre intitulé Screen Schooled: Two Veteran Teachers Expose How Technology Overuse Is Making Our Kids Dumber, affirment que l’on a manqué d’une certaine sensibilisation lorsque ces smartphones nous ont été présentés pour la première fois.

Tous deux sont d’accord pour qu’il y ait une sorte de réglementation pour les adolescents en ce qui concerne l’utilisation des smartphones et de l’Internet. Ils expliquent en détail comment Bill Gates et Steve Jobs avaient des règles qui ne permettaient pas à leurs enfants d’utiliser des smartphones avant un certain âge. Steve Jobs a même mentionné dans une interview pourquoi il n’a pas emmené l’iPad à la maison quand il a été lancé pour la première fois : il voulait limiter le temps que ses enfants passent sur la technologie.

En fait, l’un des associés de Jobs a mentionné que si Jobs avait été en vie, il se serait assuré de sensibiliser les jeunes à la dépendance aux technologies et aux médias sociaux.

Des parents comme Jobs et Gates, qui viennent de la Silicon Valley, n’auraient certainement pas approuvé la technologie éducative qui a été introduite dans les écoles publiques depuis un certain temps déjà. Les écoles de la Silicon Valley utilisent encore les méthodes d’enseignement traditionnelles et se préoccupent davantage des valeurs que du codage.

Les écoles publiques semblent avoir adopté une méthode qui réduit le travail humain, mais les effets négatifs ne sont pas vraiment pris en compte. Des écoles comme Waldorf et Brightworks, toutes deux réputées dans la Silicon Valley, sont presque nulles en ce qui concerne l’utilisation de la technologie en classe. Ces établissements utilisent encore des livres, des tableaux, etc.

Gates a un blog et il a récemment publié des éloges sur Summit Sierra, une école de Seattle qui personnalise une expérience éducative pour les élèves en fonction de l’endroit où ils veulent être, par le biais de leurs professeurs et non d’une quelconque technologie. Fondamentalement, si un étudiant veut entrer à Harvard, l’enseignant propose un programme qui se concentre sur tout ce qu’il doit savoir pour entrer à Harvard et ce programme particulier est suivi.

M. Gates espère que cela amorcera le changement dont nous avons besoin.

Source : TruthTheory – Traduit par Anguille sous roche


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *