Première : le « soleil artificiel » chinois parvient à créer un champ magnétique dans le cadre de la fusion nucléaire


Ce dernier développement constitue une étape majeure vers la fusion nucléaire contrôlée, un processus qui consiste à combiner des noyaux atomiques pour libérer de grandes quantités d’énergie.

Le « soleil artificiel » chinois de nouvelle génération HL-3. CNNC

Des scientifiques chinois ont franchi une étape décisive dans le domaine de la fusion nucléaire. Ils ont annoncé avoir découvert une structure de champ magnétique avancée « pour la première fois au monde » en utilisant le tokamak Huanliu-3 (HL-3), également connu sous le nom de « soleil artificiel » de la Chine.

Cette découverte est le résultat de la première série d’expériences internationales conjointes menées sur le tokamak HL-3, un projet qui s’est ouvert à la collaboration mondiale à la fin de l’année 2023.

Efforts internationaux

Selon le Chinese Media Group, les expériences ont impliqué 17 instituts de recherche et universités de renom dans le monde entier, dont le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives en France et l’Université de Kyoto au Japon. Elles témoignent de l’engagement de la Chine en faveur de la coopération internationale pour faire face à la crise mondiale de l’énergie.

Le tokamak HL-3 a été conçu et développé indépendamment par la Chine. Il s’agit également du dispositif de fusion nucléaire le plus grand et le plus avancé du pays.

Il reproduit le processus de production d’énergie du soleil par la fusion nucléaire contrôlée, une technologie de pointe qui offre un immense potentiel pour résoudre les problèmes énergétiques et environnementaux mondiaux.

En août 2023, le tokamak HL-3 a franchi une étape importante en fonctionnant avec succès sous un courant de plasma de 1 million d’ampères. Cette expérience a consolidé la position de la Chine à l’avant-garde de la recherche sur la fusion nucléaire par confinement magnétique.

Cette dernière avancée est cruciale pour le contrôle et le confinement du plasma surchauffé à l’intérieur du tokamak.

La fusion nucléaire contrôlée a longtemps été considérée comme le Saint-Graal de la recherche énergétique, promettant une source d’énergie propre et pratiquement inépuisable.

Solutions énergétiques propres

La Chine encourage activement la coopération internationale dans le domaine de l’énergie nucléaire, comme en témoignent les récents partenariats avec la France, notamment les initiatives de recherche conjointes et les contributions au projet de réacteur thermonucléaire expérimental international (ITER).

En ouvrant le tokamak HL-3 à la collaboration internationale et en participant activement aux initiatives mondiales dans le domaine de l’énergie nucléaire, la Chine démontre son engagement à promouvoir des solutions énergétiques propres et à répondre à la demande croissante d’énergie dans le monde.

La configuration magnétique innovante découverte par l’équipe internationale de scientifiques représente une avancée majeure dans la physique des plasmas et la technologie de fusion.

Ce développement, rapporté par le China Media Group, constitue une avancée significative vers les sources d’énergie propres.

Course mondiale au soleil artificiel

Par ailleurs, la course mondiale à l’exploitation de la puissance du « soleil artificiel » continue de s’intensifier.

Récemment, le réacteur KSTAR (Korea Superconducting Tokamak Advanced Research) de Corée du Sud a franchi une étape importante en atteignant des températures sept fois supérieures à celles du cœur du soleil.

« Pour développer l’énergie de fusion, il est essentiel d’acquérir la technologie permettant de maintenir des plasmas à haute température et à haute densité, où les réactions de fusion sont les plus actives, pendant des durées plus longues », a déclaré l’Institut coréen de l’énergie de fusion (KFE) à l’époque.

Lire aussi : Le “soleil artificiel” sud-coréen atteint 7 fois la température du cœur du Soleil

Source : Interesting Engineering – Traduit par Anguille sous roche


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *