Des scientifiques ont trouvé un moyen de photographier les gens à travers les murs en utilisant le WiFi

Le Wi-Fi peut traverser les murs. Ce fait est connu et c’est la raison pour laquelle nous pouvons naviguer sur le Web en utilisant un routeur sans fil situé dans une autre pièce.

Cependant, tous ces rayonnement micro-ondes ne le font pas uniquement vers nos téléphones, tablettes et ordinateurs portables. Les routeurs diffusent et émettent leur signal sur tous les objets, éclairant nos maisons et nos bureaux comme des ampoules invisibles.

Maintenant, des scientifiques allemands ont trouvé un moyen d’exploiter cette propriété pour prendre des hologrammes, ou des photographies 3D, d’objets dans une pièce ; depuis l’extérieur de la pièce. “On peut concrètement balayer une pièce avec la liaison Wi-Fi de quelqu’un”, a déclaré Philipp Holl, un étudiant de 23 ans de physique à l’université technique de Munich, à Business Insider.

Holl a d’abord construit l’appareil dans le cadre de sa thèse de baccalauréat avec l’aide de son superviseur académique, Friedemann Reinhard. Plus tard, les deux collègues ont soumis une étude sur leur technique à la revue Physical Review Letters, qui a publié son article début mai.

Holl dit que la technologie en est seulement au stade de prototype et a une résolution limitée, mais il est enthousiaste à propos de sa promesse.

“S’il y a une tasse de café sur une table, vous pouvez voir quelque chose, mais vous ne pourrez pas voir la forme exacte”, dit Holl. “Mais vous pouvez distinguer la forme d’une personne ou un chien sur un canapé. N’importe quel objet de plus de 4 centimètres.”

Comment voir à travers les murs avec le Wi-Fi

La capacité de voir à travers les murs utilisant le Wi-Fi existe depuis des années.

Certaines configurations peuvent détecter des intrus ou suivre des objets en mouvement avec une ou deux antennes Wi-Fi. D’autres utilisent une série d’antennes pour créer des images bidimensionnelles. Mais Holl dit que personne n’a utilisé le Wi-Fi pour faire un hologramme 3D d’une pièce entière et les choses à l’intérieur de celle-ci.

“Notre méthode vous donne des images bien meilleures, car nous enregistrons beaucoup plus de signaux. Nous analysons l’ensemble du plan d’une pièce”, dit-il.

La méthode de Holl diffère des autres.

Philip Holls and Friedemann Reinhard/Physical Review Letters

Tout d’abord, il utilise deux antennes : une fixe et une autre qui se déplace. L’antenne fixe enregistre l’arrière-plan d’un champ Wi-Fi, ou une référence, selon l’endroit où elle est placée. Pendant ce temps, l’autre antenne est déplacée à la main pour enregistrer le même champ Wi-Fi à partir de plusieurs points différents.

“Ces antennes n’ont pas besoin d’être grandes. Elles peuvent être très petites, comme celles d’un smartphone”, explique Holl.

Deuxièmement, les deux antennes enregistrent non seulement l’intensité (ou la luminosité) d’un signal Wi-Fi, mais aussi sa phase : une propriété de lumière issue du fait que c’est une onde. La lumière laser est toute une phase, par exemple, tandis qu’une ampoule à incandescence émet un mélange de différentes phases de lumière. À l’instar des lasers, les routeurs Wi-Fi émettent des rayonnements hyperfréquences en une phase.

Enfin, les signaux des deux antennes sont alimentés simultanément dans un ordinateur et le logiciel éveille les différences d’intensité et de phase «plus ou moins en temps réel», explique Holl.

C’est là que se passe la magie : le logiciel crée de nombreuses images bidimensionnelles, puis les empile dans un hologramme 3D. Et parce que le Wi-Fi parcourt la plupart des murs, ces hologrammes sont des objets dans une pièce.

Les premiers hologrammes de Holl et Reinhard sont une croix de métal placée devant un routeur Wi-Fi :

Philip Holls and Friedemann Reinhard/Physical Review Letters

Les images résultantes ne paraissent pas très ressemblantes, mais elles prouvent que le concept fonctionne : l’antenne mobile peut capturer des ombres Wi-Fi et des reflets d’objets en 3D, à travers un mur.

Philip Holls and Friedemann Reinhard/Physical Review Letters

Les applications de l’holographie WiFi de Holl, dit-il, sont assez expansives. L’ajout d’un ensemble d’antennes de référence, par exemple, à l’intérieur d’un camion, pourrait aider les secouristes à détecter les personnes coincées dans les décombres laissées par un tremblement de terre ; ou les agences d’espionnage pour voir si quelqu’un est à la maison.

“Vous pourriez probablement utiliser un drone pour tracer l’intérieur d’un bâtiment entier en 20 à 30 secondes”, a-t-il déclaré.

Les images résultant de l’expérience prouvent que le concept fonctionne : l’antenne mobile peut effectivement capturer des ombres Wi-Fi ainsi que des reflets d’objets en 3D, à travers un mur.

Découvrez ci-dessous la vidéo créée par Holl, démontrant le fonctionnement de la technologie utilisée par l’équipe :

Source : Business Insider – Traduction par Neotrouve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *