Michio Kaku dit que l’humanité devrait éventuellement fusionner avec les robots

L’intelligence artificielle devient de plus en plus intelligente.

fusionner avec les robots

Bien qu’il nous reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant que les robots ne prennent conscience d’eux-mêmes, tout robot qui apprend ce qu’il est pourrait déclencher le soulèvement de la machine dont tant de dystopies de science-fiction mettent en garde. Heureusement, il pourrait y avoir un autre moyen – du moins selon le célèbre physicien théoricien Michio Kaku.

“Les robots sont assez stupides maintenant. Cependant, ils finiront par être aussi intelligents qu’une souris, puis un rat, puis un lapin, puis un chat, puis un chien. D’ici la fin du siècle, ils seront peut-être aussi intelligents qu’un singe”, nous a dit Michio Kaku sur le podcast Curiosity. “Mais à la fin du siècle, oui, Elon Musk a raison. Ils pourraient devenir conscients d’eux-mêmes. A ce moment-là, ils sont dangereux.”

Dr. Kaku faisait référence aux prévisions alarmantes sur l’IA exprimées par Elon Musk, qui estime que des machines artificiellement intelligentes pourraient menacer la race humaine à l’avenir. Mark Zuckerberg, cependant, a des vues divergentes sur l’IA. Il est plus optimiste, disant qu’elle sera une aubaine pour les entreprises dans un avenir proche. “Je pense que les deux ont raison”, a expliqué Dr. Kaku. “Je pense que Zuckerberg a raison au départ, à court terme, parce que l’IA nous apportera la prospérité, des emplois et relancera l’économie. À long terme, cependant, nous devons nous rendre compte que nous ne pouvons pas être naïfs.”

Et si les robots prennent conscience d’eux-mêmes dans les cent prochaines années, comme il le prédit, alors être naïf pourrait faire que les humains suivent le chemin des dinosaures (indice : ils sont éteints). Entrez dans l’avenir de la race humaine. “Jetons un coup d’œil non pas à ce siècle, mais au siècle prochain, au 22e siècle, lorsque nous aurons des robots conscients de leur propre valeur”, a dit Michio Kaku. “Alors qu’est-ce qu’on fait ? À ce stade du 22ème siècle, je pense que nous devrions fusionner avec eux.”

Les robots peuvent aussi être sexy

Alors, à quoi ressembleront nos descendants transhumains ? Aurons-nous d’énormes visières de vision nocturne couvrant nos yeux ? Des électrodes suspendues à nos têtes ? Ne vous inquiétez pas. Les futurs humains s’assureront que leur Instagram est toujours aussi beau.

“Nous n’aurons pas de cervelle dans une cuve de liquide qui ne fera que penser”, a dit le Dr. Michio Kaku. “Nous avons quelque chose que j’appelle le principe de l’homme des cavernes. Nos émotions n’ont pas changé depuis cent mille ans. Après avoir mangé, obtenu un abri et un compagnon, que voulez-vous ? Vous voulez avoir l’air bien. Vous voulez avoir le prestige du sexe opposé. Vous voulez avoir de l’admiration. C’est ce que vous voulez. Vous ne pouvez pas avoir d’admiration si vous ressemblez à un cerveau dans une cuve de liquide ou à des électrodes suspendues à votre tête comme un monstre.”

Il est logique que lorsque nous fusionnerons avec des robots, nous ressemblerons encore beaucoup à ce que nous sommes aujourd’hui. On a peut-être des pouvoirs surhumains. Les chercheurs travaillent déjà au développement de muscles synthétiques super forts, d’une lentille bionique qui pourrait vous donner une vision surhumaine et d’un implant cérébral qui pourrait vous permettre de traduire vos pensées en code informatique. Et une fois que le projet Human Connectome aura cartographié le cerveau humain dans son ensemble, Kaku prédit que nous serons peut-être capables de transférer toute notre conscience dans de puissants avatars mécaniques.

Si vous pensez que tout cela ressemble à de la science-fiction, alors le Dr. Kaku est d’accord avec vous. “Cependant, nous aurons cette technologie dans cent ans”, dit-il.

Lire aussi : Le “Père de l’intelligence artificielle” annonce la singularité d’ici 30 ans

Source : Curiosity – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *