“Ils nous attendent de l’autre côté” – Un docteur étudie 14 000 rêves de mourants


Nous avons tendance à considérer la mort comme la fin d’une vie, mais il y a sûrement plus que cela dans l’histoire. Et bien que nous sachions que les gens ont des récits très semblables à raconter après une expérience de mort imminente, parlant souvent d’un tunnel de lumière et étant ensuite renvoyés dans le monde mortel, nous considérons rarement ce qui arrive à nos rêves lorsque nous approchons de la fin.

Depuis des années, le Dr Christpher Kerr et son équipe de l’Hospice Buffalo, dans l’État de New York, documentent et étudient les rêves des patients à l’approche de leur mort. Christpher Kerr montre quelque chose de fascinant et inspirant sur la dernière étape de la vie : les gens que nous aimons et qui sont déjà morts nous attendent de l’autre côté. C’est comme si ces amis, ces membres de la famille et ces êtres chers qui ont déjà quitté ce monde sont juste au-delà du voile qui nous attend, communiquant dans les rêves.

“J’étais allongée dans mon lit et les gens marchaient très lentement à côté de moi. Je ne connaissais pas le côté droit, mais ils étaient tous très amicaux et ils ont touché mon bras et ma main en passant. Mais de l’autre côté, il y avait des gens que je connaissais – ma mère et mon père étaient là, mon oncle. Tous ceux que je savais morts étaient là. La seule chose, c’est que mon mari n’était pas là, et mon chien non plus, et je savais que je les verrais.” – Jeanne Faber, 75 ans, des mois avant sa mort d’un cancer de l’ovaire [Source]

Dans les jours et les semaines qui précèdent la mort, les gens ont tendance à avoir des visions et des rêves plus fréquents et plus vifs, notamment des rencontres accueillantes avec ces êtres chers. Il en résulte que la peur de la mort commence à se transformer en un intérêt paisible pour ce qui arrive, et ils commencent à se sentir encouragés dans leur voyage.

“Les rêves et les visions ont été classés en différentes catégories : les occasions de s’engager avec le défunt, les êtres chers qui ‘attendent’, les affaires inachevées. Les thèmes de l’amour, donné ou refusé, ont traversé les rêves, tout comme le besoin de résolution et même de pardon. Dans leurs rêves, les patients étaient rassurés qu’ils avaient été de bons parents, enfants et travailleurs. Ils ont emballé des cartons pour préparer leur voyage et, comme M. Majors, ont souvent accompagné leurs chers compagnons comme guides. Bien que beaucoup de patients aient dit qu’ils se souvenaient rarement de leurs rêves, ils ne pouvaient pas les oublier.” [Source]

De plus, pour les enfants qui meurent et qui n’ont pas vécu assez longtemps pour perdre un ami ou un parent, les rêves mettent souvent en vedette un animal de compagnie décédé qui semble les encourager dans leur voyage vers la mort. Beaucoup de gens rapportent des expériences si positives dans ce genre de rêves qu’ils veulent retourner en arrière et sont impatients de se connecter à cette autre réalité à nouveau.

Le docteur Kerr a récemment fait l’objet d’un court reportage sur son travail.

Voici le docteur Kerr dans une conférence du TED en 2015, où il partage beaucoup d’idées sur la signification de la mort et comment nous pouvons surmonter la peur de mourir.

La peur de la mort est la plus grande peur des humains, mais si nous regardons de près ce qui se passe quand quelqu’un meurt, la mort commence à ressembler à une transition naturelle vers un endroit de grand confort et de paix.

Lire aussi : Y a-t-il une vie après la mort ? 50 ans de recherche scientifique résumés en une conférence

Source : Waking Times – Traduit par Anguille sous roche


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *