Pédophilie dans l’Église : “Ce sont les enfants qui cherchent de la tendresse”

Ce lundi, l’Abbé de La Morandais était invité sur LCI pour réagir à la démission du cardinal Barbarin condamné pour non-dénonciation d’abus sexuels d’un prêtre. L’Abbé a dérapé en tenant des propos douteux sur la pédophilie dans l’Église.

Le pape François a reçu ce lundi au Vatican le cardinal Philippe Barbarin, plus haut dignitaire catholique français, venu lui présenter sa démission après sa condamnation à six mois de prison avec sursis pour non dénonciation des abus sexuels d’un prêtre.

Pour réagir à cette démission, l’Abbé de La Morandais était invité sur le plateau de la chaîne d’information LCI. Quand une journaliste évoque les solutions à trouver pour guérir “le cancer de l’Église” en parlant de la pédophilie, l’Abbé se lâche : “On a toujours l’impression qu’un viol, c’est de la violence. Au départ, je ne crois pas. D’après les échos que j’ai eus, l’enfant cherche spontanément de la tendresse d’un homme ou d’une femme. Ce sont des enfants en frustration de tendresse.”

La pédophilie, un sujet épineux dans l’Église

La journaliste et présentatrice Audrey Crespo-Mara lui rappelle que “la responsabilité d’un viol est chez l’adulte”. L’Abbé de La Morandais termine alors son propos avec un argument qui a stupéfait les journalistes présents sur le plateau : “Vous avez tous observé qu’un gamin, il vient, il vous embrasse sur la bouche.”

Ces propos ne vont pas aider une Église déjà fragilisée par de nombreuses affaires liées à la pédophilie. L’archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit, a réagi ce mardi sur Twitter : “Je condamne fermement les propos de l’abbé de La Morandais.”

Lire aussi : Où vont les dons de l’Église ? L’Église catholique a utilisé près de 4 milliards pour régler des procès d’agressions d’enfants

Source : 7SUR7.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *