Solar Impulse 2 proche d’Hawaï après avoir battu un record de plus long vol en solitaire

solar

L’avion solaire a battu le record d’endurance de 72 heures de vol au-dessus du Pacifique pendant la septième étape de son voyage autour du monde et doit atterrir ce vendredi.

L’avion solaire se rapproche d’Hawaï après un vol record qui a poussé le pilote à son maximum dans des conditions «difficiles».

L’aviateur vétéran suisse André Borschberg, qui a passé plus de quatre jours de vol en provenance du Japon dans le Solar Impulse 2, devrait atterrir sur le sol américain ce vendredi si tout va bien.

«Après la nuit la plus longue et la plus fatigante de ce vol, qui a poussé le pilote et les appareils à leurs limites, André est maintenant de retour à la lumière du soleil au dessus de l’océan”, ont déclaré des organisateurs de la mission.

Auparavant, il a traversé une vague de froid avant Hawaï, les organisateurs ont décrits cela comme “sauter par-dessus le mur» avant la dernière ligne droite vers l’archipel du Pacifique.

Juste avant les organisateurs avaient tweeté : “andreborschberg est fatigué. W / turbulence à 8’000 pieds et grosse vague de froid, la situation est difficile.”

Mais plus tard est venu le tweet de célébration, disant que l’avion avait “franchi avec succès la deuxième et dernière étape le séparant d’Hawaï! Tout le monde tape des mains! ”

L’avion pionnier devrait atterrir vendredi matin heure locale à l’aéroport de Kalaeloa sur l’île principale hawaïenne d’Oahu.

La dernière estimation des organisateurs pour l’arrivée était à 16h00 GMT, bien que cela puisse changer en fonction des conditions.

Borschberg a dépassé les 100 heures de vol – surpassant le précédent record de vol d’endurance en solitaire détenu par Steve Fossett qui a volé pendant 76 heures et 45 minutes en 2006.

On pensait que le voyage du Japon à Hawaï prendrait 120 heures.

L’aviateur suisse a dormi seulement par tranche de 20 minutes pour maintenir le contrôle de l’avion. Il est équipé d’un parachute et radeau de sauvetage, au cas où il doit abandonner dans le Pacifique.

L’avion solaire expérimental a quitté le Japon vers 18h00 GMT dimanche dernier – les premières heures de lundi, heure locale – après avoir passé un mois dans la ville de Nagoya.

Il était initialement prévu pour voler directement à partir de Nanjing en Chine jusqu’à Hawaï, mais le mauvais temps a forcé un détournement au Japon qui a finalement duré un mois.

Borschberg est seul et entièrement autonome dans le cockpit.

Il voyage à des altitudes de plus de 9000 mètres, il doit utiliser des réservoirs d’oxygène pour respirer et il expérimente d’énormes fluctuations de température tout au long de la journée.

Solar Impulse 2 est parti de Abu Dhabi plus tôt cette année pour une tentative d’un vol autour du monde sans une seule goutte de carburant.

Il totalise 17.000 cellules photovoltaïques et possède des batteries au lithium rechargeables, ce qui lui permet de voler la nuit.

Son envergure est plus longue que celle d’un Boeing 747, mais il ne pèse que 2,3 tonnes – environ le même poids qu’une grosse voiture.

À l’approche d’Hawaï dans la nuit de jeudi à vendredi Borschberg a levé un pouce pour la caméra d’une humeur clairement optimiste et a envoyé un message : “Pour le moment les composants critiques de l’avion fonctionnent bien! Il est important de continuer dans cette voie jusqu’à la fin.”

Source : The Guardian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *