Un amas de galaxies géant découvert à 8,5 milliards d’années-lumière

amas-galaxies

Les amas de galaxies sont formés lorsque des milliers de galaxies plus petites se lient ensembles par la gravitation, et elles grossissent au fil du temps étant donné que plusieurs membres rejoignent le groupe.

L’image de l’amas de galaxies observé – appelé Massive Overdense Object (MOO) J1142+1527 – est vu tel qu’il existait il y a 8,5 milliards d’années dans une partie reculée de l’univers.

Les objets qui sont loin de la Terre sont vus comme si nous observions le passé de notre point de vue étant donné que la lumière prend du temps pour atteindre des planètes lointaines.

La nouvelle découverte a été révélé grâce au télescope spatial Spitzer de la NASA et Wide-Field Infrared Survey Explorer (WISE).

distance-lumière-amas

La lumière qui vient de loin met du temps pour atteindre la Terre

Le télescope Spitzer fait en sorte que des galaxies éloignées se détachent comme des points rouges dans ses images infrarouges, tandis que des galaxies plus proches ont l’air blanches.

Et l’équipe derrière le télescope prévoit maintenant d’utiliser ce dernier pour passer au crible plus de 1 700 amas de galaxies pour trouver le plus grand de tous.

Afin de déterminer où les amas de galaxies lointains pourraient être, ils ont utilisé le système WISE qui a stocké des centaines de millions d’objets dans les images prises sur l’ensemble du ciel depuis 2010 à 2011.

Ils ont ensuite demandé l’aide de Spitzer pour zoomer sur 200 des objets les plus intéressants.

images-nasa-spitzer-amas

Ces images étonnantes provenant de Spitzer ont été publiées plus tôt cette année par la NASA

amas-galaxies-arbre_de_noel

Un amas connu comme «l’arbre de Noël»

Leurs résultats ont été publiés dans le dernier numéro de la revue Astrophysical Journal Letters.

Peter Eisenhardt, co-auteur et scientifique de projet pour WISE au Jet Propulsion Laboratory de la NASA à Pasadena en Californie, a déclaré : “En se basant sur notre compréhension de la façon dont les amas de galaxies se développent dès le début de notre univers, ce groupe devrait être l’un des cinq les plus massif qui existaient à cette époque”.

Il a ajouté : “C’est la combinaison de Spitzer et WISE qui nous permet l’observation de ces immenses amas de galaxies dans l’univers”.

Anthony Gonzalez, de l’université de Floride à Gainesville et auteur principal de l’étude, a déclaré : “Une fois que nous trouverons les amas les plus massifs, nous pourrons commencer à étudier comment les galaxies ont évolué dans ces environnements extrêmes”.

La distance de l’amas a été mesurée à The W.M. Keck Observatories and Gemini Observatory sur le volcan Mauna Kea à Hawaii.

Les scientifiques ont ensuite utilisé les données des télescopes de Combined Array for Research in Millimeter-wave Astronomy (CARMA) près de Owens Valley en Californie pour savoir que la masse de l’amas est un quadrillion de fois supérieure à celle de notre soleil.

Source : Daily Express

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *