Une ville portugaise encourage les enfants à fumer pendant l’Épiphanie

l'Épiphanie

Le 6 janvier, le village portugais de Vale de Salgueiro a célébré la fête traditionnelle de l’Épiphanie, également connue sous le nom de fête des Trois Rois. Alors que les fêtes sont des traditions bénignes avec des gâteaux et des chants de Noël, il y a une tradition qui provoque un tollé chaque année : les parents permettent et encouragent même leurs enfants à fumer des cigarettes.

Les gens du pays défendent cette pratique, affirmant qu’elle est transmise depuis des siècles dans le cadre de l’Épiphanie et des célébrations du solstice d’hiver, mais personne ne sait exactement ce qu’elle est censée symboliser. Au Portugal, l’âge légal pour acheter du tabac est de 18 ans, mais rien n’empêche les parents de donner des cigarettes à leurs enfants, et les autorités n’ont pas encore réagi et mis fin à cette tradition.

Malgré les critiques et l’indignation des étrangers, les locaux défendent la coutume. Guilhermina Mateus, propriétaire d’un café-restaurant et âgé de 35 ans, a déclaré à Associated Press : “Je ne peux pas expliquer pourquoi. Je ne vois pas de mal à cela parce qu’ils ne fument pas vraiment, ils inhalent et expirent immédiatement. Et ce n’est que ces jours-ci, aujourd’hui et demain. Ils ne demandent plus jamais de cigarettes ensuite.”

Radio Brigantia, au Portugal, a interviewé des habitants de la région au sujet de la tradition, dont Tomás, âgé de six ans, qui fume, “mais seulement pendant l’Épiphanie”. Son cousin, Eduarda, lui aussi âgé de six ans, a ajouté que le tabagisme “blesse les poumons”, mais que ce n’est que deux jours par an, de sorte que ça ne peut pas causer un préjudice réel.

l'Épiphanie

“J’aime que mes petits-enfants fument les 5 et 6 janvier parce qu’ils n’ont plus le droit de fumer”, explique la grand-mère des deux enfants, Rosa Hermenegilda, elle croit “qu’ils ne sont pas dépendants du tabac”.

Eduardo Augusto, âgé de 88 ans, le grand-père des deux enfants, a dit à Radio Brigantia qu’il fumait lui aussi pendant l’Épiphanie quand il était enfant, mais a affirmé que ce n’était pas la façon dont il était devenu accro au tabac. Augusto ne pouvait pas dire l’âge de cette tradition inhabituelle, mais il se souvenait que son propre grand-père en avait parlé avec beaucoup d’enthousiasme, et qu’elle devait donc remonter au moins à quelques centaines d’années.

Jose Ribeirinha est un écrivain et chercheur qui a publié un livre sur les festivités du village, il a dit à l’État que si les origines sont inconnues, elles peuvent être liées à la célébration de la renaissance annuelle de la nature. Il a ajouté que le village est situé dans une région qui pratique de nombreuses fêtes païennes et romaines anciennes, et pendant la période du solstice d’hiver, les villageois prennent traditionnellement la liberté de faire des choses qui sont hors de la norme jusqu’à la fin de l’année.

Ribeirinha pense que l’isolement du village éloigné a contribué à maintenir en vie cette tradition peu savoureuse. Située à 450 kilomètres au nord-est de la capitale Lisbonne, dans la région de Tras os Montes, Ribeirinha a déclaré qu’elle “a toujours été été la plus éloignée de Lisbonne, la plus ‘oubliée'”.

Comme beaucoup d’autres pays européens, le Portugal a pris des mesures pour réduire le tabagisme.

Source : Oddity Central

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *