La police australienne accuse des dizaines de personnes d’avoir délibérément allumé des feux de brousse


Les incendies de forêt en Australie sont une catastrophe nationale, principalement causée par la sécheresse et la chaleur extrême, mais des dizaines de personnes sont directement responsables d’une partie du problème, selon les responsables.

La police a inculpé au moins 24 personnes pour avoir déclenché intentionnellement des feux de brousse dans l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud, selon un communiqué de la police de Nouvelle-Galles du Sud publié lundi.

La police de la Nouvelle-Galles du Sud a engagé des poursuites judiciaires contre 183 personnes, dont 40 mineurs, pour des infractions liées aux incendies depuis le 8 novembre, indique le communiqué. Les actions en justice vont des mises en garde aux accusations criminelles.

Sur ces 183 personnes, 53 ont reçu des avertissements ou ont fait l’objet d’accusations criminelles pour ne pas avoir respecté une interdiction totale de faire du feu et 47 sont accusées d’avoir jeté une cigarette ou une allumette allumée sur la terre ferme, selon la déclaration de la police.

Au moins 24 personnes sont mortes dans le pays au cours de cette saison des feux. Bien que les incendies aient touché tous les États de l’Australie, c’est la Nouvelle-Galles du Sud qui a été la plus durement touchée.

Les flammes brûlent dans toute l’Australie depuis des mois, brûlant les maisons et détruisant des villes entières. Près de 18 millions d’hectares de terres ont été brûlés – la plupart étant des zones de brousse, des forêts et des parcs nationaux, qui abritent la faune et la flore indigènes du pays.

Près d’un demi-milliard d’animaux ont été touchés par les incendies seulement dans la Nouvelle-Galles du Sud et des millions d’entre eux sont potentiellement morts, selon les écologistes de l’université de Sydney. Les oiseaux, les reptiles et les mammifères, à l’exception des chauves-souris, font partie de ceux qui ont été touchés. Les insectes et les grenouilles ne sont pas inclus dans ce nombre.

La police sévit contre l’interdiction de brûler dans tout l’État. Dimanche, un homme a été inculpé après que des outils électriques qu’il utilisait auraient déclenché un incendie à Mount Druitt, selon la police de la Nouvelle-Galles du Sud.

Trois personnes ont été accusées d’avoir enfreint l’interdiction de brûler au cours du week-end. Les services d’incendie ont éteint des feux dans deux villes différentes déclenchés pour des raisons de cuisine, selon la police de la Nouvelle-Galles du Sud. Un autre homme a été accusé après que les autorités aient trouvé plusieurs incendies allumés sur sa propriété dans une autre ville.

En novembre, le service d’incendie rural de la Nouvelle-Galles du Sud a arrêté un membre bénévole de 19 ans, soupçonné d’incendie criminel, et l’a accusé de sept chefs d’accusation pour avoir délibérément allumé des feux sur une période de six semaines.

Lire aussi : “Les Ancêtres disent quelque chose” : Les incendies transforment le ciel en drapeau aborigène, les Australiens stupéfaits

Source : CNN – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *