“Les Ancêtres disent quelque chose” : Les incendies transforment le ciel en drapeau aborigène, les Australiens stupéfaits


“Si nous n’avions pas tué des tas d’Aborigènes et appris leur sagesse en matière de gestion de la brousse, nous n’aurions peut-être pas eu un moment aussi terrible que maintenant.”

Alors que l’Australie continue de souffrir d’une vague d’incendies sans précédent dans son histoire moderne, un certain nombre d’images d’une beauté obsédante ont émergé montrant la force élémentaire de la nature dans ce qu’elle a de plus impressionnant et de plus terrible.

La plus récente de ces images est une photo du ciel apocalyptique du pays qui ressemble fortement au drapeau représentant la population indigène d’Australie – ou le drapeau aborigène australien.

La photo a été prise par Rose Fletcher, une résidente du sud de l’Australie qui l’a prise à Victor Harbour alors que le Soleil se levait le jour du Nouvel An avec des incendies féroces brûlant à proximité.

La photo, devenue virale depuis qu’elle a été mise en ligne, a été partagée avec un commentaire de Fletcher, disant :

“Quand c’est arrivé, je me sentais désespérée, tous ces incendies, et là, entre le lever du Soleil et moi, un énorme nuage de fumée au-dessus de l’océan Austral – et puis ces quelques secondes que je pouvais capturer.”

Dans des commentaires distincts adressés au Daily Mail Australia, elle a ajouté :

“Elle a été prise le jour de l’an, juste après le lever du Soleil, quand les incendies étaient sans doute à leur apogée, et que les cœurs étaient lourds et les gens effrayés, moi y compris.

Le Soleil levant n’était qu’un disque pâle derrière les couches de fumée au-dessus de l’océan Austral – et puis, pendant quelques secondes magiques, alors qu’il se déplaçait vers le haut à travers des couches denses successives, il a formé le drapeau aborigène.”

Lorsqu’elle a réalisé la puissance de l’image, elle est rapidement rentrée chez elle pour la partager. Elle a dit :

“Je suis donc rentré chez moi et je l’ai affiché sur Facebook, en espérant que ces moments parleraient aux autres comme ils m’ont parlé, et le reste appartient à l’histoire.

Des milliers de personnes l’ont téléchargé.”

L’image a résonné dans les médias sociaux, gagnant d’innombrables parts et commentaires.

Un utilisateur de Facebook a écrit :

“Wow. Les ancêtres disent quelque chose.”

Pendant qu’un autre écrivait :

“Tout est dit, les autochtones ont pris soin de la Terre. Honte à notre gouvernement en Australie.”

Le Musée australien décrit le drapeau aborigène australien comme “divisé horizontalement en deux moitiés égales de noir (en haut) et de rouge (en bas), avec un cercle jaune au centre”.

Le noir du drapeau représente la population indigène de l’Australie, tandis que le rouge représente la relation entre la Terre et le peuple originel du continent. Il représente également l’ocre, l’argile naturellement rouge utilisée dans les cérémonies aborigènes. Le jaune au centre du drapeau représente le Soleil, son constant renouvellement de la Terre.

Le drapeau a été conçu par Harold Joseph Thomas, un indigène de Luritja et célèbre artiste australien. Il a flotté pour la première fois au Victoria Square, à Adélaïde, lors de la Journée nationale des Aborigènes le 12 juillet 1971. Le drapeau a été adopté par tous les groupes aborigènes d’Australie.

Samedi, plus de 23 personnes ont été tuées par la crise des incendies meurtriers qui fait rage depuis septembre et qui a déjà brûlé plus de 12 millions d’acres de terrain, soit une superficie plus grande que la Suisse.

Les écologistes craignent que près de 500 millions de mammifères, reptiles et oiseaux – dont 8000 koalas – aient été tués, bien que le bilan actuel soit impossible à calculer. Les pertes massives en vies humaines menacent de faire pencher la balance à jamais pour des espèces entières d’animaux et de plantes sur un continent insulaire où 87 % de la faune est endémique au pays, ce qui signifie qu’on ne la trouve qu’en Australie.

Depuis que l’image a été affichée, M. Fletcher a été impressionné par la “magnifique réaction des gens ordinaires” à travers le monde. Elle a expliqué :

“Je renonce à toute revendication, veuillez la partager. Je suis bouleversée par la réponse, et reconnaissante à chaque personne qui l’a transmise aux autres”.

Lire aussi : Il est grand temps que les bureaucrates et les politiciens cessent de blâmer les changements climatiques pour une crise de feux de brousse dont ils sont en grande partie responsables et qui met des vies en danger

Source : The Mind Unleashed – Traduit par Anguille sous roche

4 réponses

  1. stenanais dit :

    Bonsoir A.S.R …

    Je me pose la question de savoir si cette photo est un montage ou le fait d’un hasard qui a permis à l’oeil et au cerveau de la photographe de saisir le rapprochement entre le ciel qu’elle voyait et le drapeau australien …
    Qu’en penses-tu ?

    [email protected]
    alain le sténanais
    [ASR : Bonjour, il ne s’agit pas d’un montage, elle était au bon endroit au bon moment et ça a donné ce résultat insolite ! ]

  2. Michele WEINHOLD dit :

    c’est exactement cela

  3. sarde dit :

    Que de conneries!!!, quelle sagesse? c’est la nécessité du brûlis pour manger pendant 40000 ans qui a fait le bush!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *