La Chine a exploré la face cachée de la Lune pendant toute une année


Il y a un an, l’Agence spatiale chinoise s’est posée de l’autre côté de la Lune.

Il y a un an, la Chine a fait ce qu’aucune autre agence spatiale au monde n’avait fait auparavant : elle a réussi à faire atterrir une mission exploratoire sur la face cachée du satellite naturel de la Terre, la Lune.

La sonde spatiale chinoise Chang’e 4 a fêté ce 3 janvier son premier atterrissage sur la face cachée de la Lune, plus précisément dans le cratère Von Karman du bassin Pôle Sud-Aitken.

Le site d’atterrissage de la sonde a été nommé “Statio Tianhe”, ainsi nommé parce qu’en chinois Tianhe signifie Voie lactée et “Statio” signifie base en latin.

Chang’e 4 a transporté un tas de trucs de l’autre côté de la Lune. En plus de faire une série de découvertes étonnantes et de renvoyer des images incroyables de la face cachée de la Lune, la mission Chang’e 4 comprend un petit véhicule d’exploration appelé Yutu2, qui a exploré le terrain près du site d’atterrissage de l’atterrisseur Chang’e 4.

Le rover chinois Yutu-2 a réussi à s’élancer sur la surface lunaire. Crédit image : CNSA.

Le rover et l’atterrisseur ont tous deux terminé ce travail le 2 janvier correspondant au treizième jour lunaire, et sont passés en mode inactif pendant la nuit, rapporte le Centre d’exploration lunaire et le Programme spatial de l’Administration spatiale nationale de Chine.

Les rapports indiquent que tous les instruments scientifiques du module d’atterrissage et de la sonde ont fonctionné comme prévu. Cette dernière a effectué des explorations de plusieurs sites, photographié et détecté par lumière infrarouge une pierre étrange sur la surface lunaire avant de se rendormir sur la Lune.

Yutu-2 s’est avéré être à la hauteur de chaque centime ; l’atterrisseur a réussi à survivre beaucoup plus longtemps que sa durée de vie initiale de trois mois, ce qui en fait le rover lunaire le plus long de l’histoire.

Des traces de Yutu-2. Crédit image : Projet d’exploration lunaire de la Chine.

Le rover miniature a déterré des matériaux des profondeurs de la Lune qui pourraient aider à dévoiler le mystère de la composition du manteau lunaire et révéler des données sans précédent sur la formation et l’évolution de la Lune et de notre planète.

À l’aide des instruments à bord du rover, les scientifiques chinois ont pu déterminer que le sol lunaire près du site d’atterrissage de la sonde Chang’e 4 contient de l’olivine et du pyroxène provenant du manteau lunaire dans les profondeurs de la Lune.

Yutu-2 se déplace sans hâte en explorant le difficile terrain lunaire qui est rempli de cratères. Lentement mais sûrement, le rover devrait continuer son travail sur la face cachée de la Lune tout en fournissant des détails supplémentaires sur l’environnement étrange de la face cachée de la Lune, ainsi que des informations sur la composition de la Lune elle-même.

Lire aussi : La Chine publie une nouvelle photo de la substance mystérieuse trouvée sur la Lune

Source : Curiosmos – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *