Découverte d’un océan caché qui se réchauffe sous l’Arctique

océan caché

Il y a beaucoup de graves problèmes dans l’Arctique à l’heure actuelle. La glace de mer arctique est menacée par la fonte des glaces sur ses bords et la chimie de l’eau change.

Récemment, des scientifiques de l’Université d’Alaska Fairbanks ont signalé que le méthane libéré par le dégel du pergélisol de certains lacs arctiques pourrait accélérer considérablement le changement climatique.

Comme si ce n’était pas assez mauvais, nous apprenons maintenant qu’il y a un dangereux océan caché qui se réchauffe sous l’Arctique.

Selon des chercheurs de l’Université Yale, l’eau plus chaude qui a pris naissance à des centaines de kilomètres de distance a pénétré profondément à l’intérieur de l’Arctique.

Cela signifie que la chaleur “archivée”, actuellement emprisonnée sous la surface, a le potentiel de faire fondre toute la banquise de la région si elle atteint la surface.

“Nous documentons un réchauffement frappant de l’océan dans l’un des principaux bassins de l’océan Arctique intérieur, le bassin canadien”, a déclaré Mary-Louise Timmermans, auteure principale, professeure de géologie et de géophysique à l’Université Yale.

Selon les chercheurs, le contenu calorifique de l’océan supérieur du bassin canadien a doublé au cours des 30 dernières années. Ils ont tracé la source jusqu’à des centaines de kilomètres au sud, où la réduction de la glace de mer a laissé l’océan de surface plus exposé au réchauffement solaire estival. À leur tour, les vents de l’Arctique entraînent les eaux plus chaudes vers le nord, mais sous les eaux de surface.

océan caché

Crédit : Yale University

“Cela signifie que les effets de la perte de la glace de mer ne se limitent pas aux régions libres de glace, mais qu’ils entraînent également une accumulation accrue de chaleur à l’intérieur de l’océan Arctique, ce qui peut avoir des effets climatiques bien au-delà de la saison estivale”, a déclaré M. Timmermans. “Actuellement, cette chaleur est emprisonnée sous la couche de surface. Si elle est mélangée jusqu’à la surface, il y a assez de chaleur pour faire fondre entièrement la banquise qui couvre cette région pendant la majeure partie de l’année”.

Source : MessageToEagle.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *