Découverte d’un petit sphinx enterré en Égypte au sud des pyramides


La statue rare et enfouie d’un ancien sphinx égyptien a été découverte par des archéologues.

Des fouilles archéologiques en Égypte ont révélé la présence d’un sphinx enterré en calcaire.

Une mission archéologique en Égypte a récemment rapporté la découverte d’une statue rare d’un sphinx dans la nécropole Tounah el-Gebel, à l’intérieur de la ville de Mallawi, Al-Minya.

La découverte récente a été révélée par le Conseil suprême des Antiquités égyptiennes du pays, dans un communiqué qui dévoile la taille de la statue royale.

“La statue est en pierre calcaire de 35 cm de haut sur 55 cm de long”, révèle Gamal el-Samastawy, le directeur général des Antiquités de la Moyenne Égypte.

“Les traits et les détails clairs et beaux de la statue reflétaient l’habileté du sculpteur égyptien de l’Antiquité”, a-t-il ajouté.

En plus du petit sphinx, bien conservé et enterré sous le sable, les archéologues ont également rapporté avoir découvert une série d’amulettes faites de faïence bleue pour la déesse Bès. Les chercheurs ont également révélé avoir réussi à déterrer des fragments de poterie de différentes formes et tailles, ainsi qu’une bouteille en albâtre.

Bien que les experts soient enthousiastes après avoir découvert le sphinx enterré, il reste un mystère sur ce que la statue faisait dans la région en premier lieu. Afin de découvrir les origines du sphinx, les chercheurs continueront à étudier le site et d’autres fouilles pourraient être nécessaires.

Il est intéressant de noter que la zone où le sphinx a été trouvé enfoui a donné lieu à de nombreuses découvertes archéologiques au cours des dernières années.

Des découvertes archéologiques antérieures ont révélé la présence de vastes cimetières et sites funéraires.

Les chercheurs ont également découvert plusieurs cercueils en pierre et en bois dans lesquels des momies bien conservées ont été trouvées.

Al-Minya est située à environ 245 kilomètres du Caire, sur la rive ouest du Nil égyptien. Le nom de la ville vient de l’ancien égyptien Khéops, qui signifie la ville infirmière de Khéops, la reliant au pharaon Khéops, quatrième dynastie pharaon et l’homme qui est censé avoir commandé la construction de la grande pyramide de Gizeh.

L’histoire d’Al-Minya remonte au tout début de l’Égypte ancienne.

Al-Minya serait restée une ville-état autonome jusqu’à ce que le roi Ménès unifie la Haute et la Basse-Égypte vers 3200 av. J.-C.

Le sphinx découvert à Al-Minya est unique non seulement en raison de sa taille relativement petite mais aussi en raison de ses éléments décoratifs.

Contrairement à son homologue plus célèbre qui monte la garde au complexe de la pyramide de Gizeh, le sphinx excavé à Al-Minya a un visage clair, dont le nez semble également être endommagé.

Une vue du visage du Sphinx récemment découvert.

Son âge exact reste incertain, bien que l’on s’attende à ce que d’autres études du sphinx et de la région où il a été découvert puissent révéler sa date de création. Les archéologues ne savent pas exactement qui le sphinx est censé représenter.

La tête du sphinx semble bien conservée et ses yeux, son nez, ses oreilles et sa bouche sont bien visibles.

Le sphinx le plus célèbre d’Égypte est celui de Gizeh.

La statue massive avec le corps d’un lion et une tête humaine mesure 73 m de long de la patte à la queue, 20 m de haut de la base au sommet de la tête et 19 m de large à ses hanches arrière.

C’est la plus ancienne sculpture monumentale connue en Égypte.

Lire aussi : Un sphinx à tête de bélier découvert dans un atelier de sculpture égyptien vieux de 3 000 ans

Source : Curiosmos – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *