Des momies dans un état incroyable ont été retrouvées dans une tombe égyptienne vieille de 3 500 ans

Le ministère des Antiquité égyptiennes s’est acharné sur les découvertes archéologiques cette année, mais en avons-nous assez ? Non, non, nous en voulons encore. Surtout quand ils trouvent des découvertes spectaculaires comme celle-ci.

Dans une tombe de la nécropole d’El-Assasif, dans l’ancienne ville de Thèbes, deux cercueils en bois ont été retrouvés en parfait état, avec leurs momies à l’intérieur.

“L’un des sarcophages était de style rishi (à plumes), qui remonte à la 17e dynastie, tandis que l’autre était de la 18e dynastie”, a déclaré le ministre des Antiquités Khaled Al Anani.

Des archéologues ouvrent le cercueil de Pou-you devant la presse internationale le 24 novembre. (Ministère des Antiquités)

La 17e dynastie date d’environ 1580 à 1550 avant J.-C., et la 18e, de 1550 à 1292.

Qui a été enterré dans le cercueil rishi n’est pas clair, mais l’autre cercueil, fait de bois et de plâtre peint, contenait le corps d’une femme nommée Pou-you, rapporte l’Institut Français d’Archéologie Orientale, qui a participé aux fouilles. Les deux ont été retrouvés dans une tombe portant l’inscription TT33.

(Ministère des Antiquités)

Un troisième cercueil, noir et orné d’un décor complexe en or brillant, a été trouvé dans une seconde tombe portant l’inscription TT28.

Il appartenait à un homme nommé Thaw Inkhetif, qui était le superviseur du processus de momification au temple de la déesse primale Mout, la Mère du Monde.

(Ministère des Antiquités)

La tombe de Thaw Inkhetif était élaborée, avec une murale aux couleurs vives peinte au plafond, cinq masques et environ 1000 figurines ouchebtis, de petites statuettes enterrées avec des personnages importants pour les servir dans l’au-delà.

Le tombeau TT33 contenait aussi un groupe de plusieurs autres momies, peut-être d’une famille qui avait été enterrée ensemble. Celles-ci n’avaient pas été enterrées dans des cercueils, et provenaient probablement d’un enterrement antérieur, il y a environ 4 000 ans.

(Ministère des Antiquités)

Les deux tombes sont connues depuis un certain temps et ont déjà été partiellement excavées, mais certaines parties avaient été bloquées par les décombres.

Les archéologues avaient passé cinq mois à nettoyer quelque 300 mètres de débris avant de pouvoir accéder au TT28, selon The Telegraph.

Les travaux d’excavation des deux tombes, ainsi que l’analyse de leur contenu, se poursuivent.

Source : ScienceAlert – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *