La tombe élaborée d’un prince guerrier mise au jour près de Londres, voici ce qu’il y avait à l’intérieur


Pendant 1 400 ans, une chambre funéraire souterraine est restée intacte dans la campagne britannique, cachant ses habitants morts depuis longtemps et ses secrets royaux.

Puis, en 2003, des ouvriers de la construction de la ville de Prittlewell (à environ 60 kilomètres de Londres) ont commencé à élargir une route lorsqu’ils sont tombés sur cette tombe remarquable. Au fil du temps, les chercheurs ont mis au jour une lyre, des pièces d’or, une boucle de ceinture dorée et des objets de luxe comme des cornes et des bols.

Malheureusement, le corps de l’occupant s’était dissous en raison du sol acide de cette partie du Royaume-Uni ; seuls de minuscules fragments d’émail dentaire ont été laissés derrière.

L’absence de restes humains a rendu presque impossible pour les chercheurs d’identifier le propriétaire de la tombe. Mais l’analyse des autres artefacts a conduit les archéologues à croire qu’un prince chrétien anglo-saxon y avait été enseveli.

Aujourd’hui, après plus de 15 ans de fouilles et de travaux de restauration, les archéologues du Museum of London Archaeology (MOLA) ont découvert que la tombe pourrait être le site de la plus ancienne sépulture royale chrétienne en Grande-Bretagne.

Les chercheurs ont utilisé la datation au radiocarbone pour déterminer l’âge des pièces d’or et ont extrapolé à partir de là.

“Ces rencontres nous ont aidés à clarifier qui il pourrait être ou non”, a déclaré Sophie Jackson, directrice de la recherche et de l’engagement au MOLA, à Business Insider.

“Au début, nous pensions que c’était le roi Saebert… mais nous savons qu’il est mort en 616, et que cet homme a probablement été enterré dans les années 580 ou 590.”

Le roi Saebert aurait été le premier roi saxon de cette partie de l’Europe à se convertir au christianisme. Les archéologues de MOLA pensent maintenant que la tombe appartenait au frère cadet de Saebert, Seaxa.

Sophie Jackson a déclaré dans un communiqué de presse que cette découverte pouvait être considérée comme un “équivalent britannique de la tombe de Toutânkhamon”, puisque la splendeur de la tombe de ce prince anglo-saxon rivalise avec celle du souverain égyptien.

“C’est l’une des découvertes anglo-saxonnes les plus importantes que notre pays ait connues”, a dit Sophie.

Voici 21 images des découvertes impressionnantes des archéologues

1. La chambre funéraire a été construite en bois, bien que le bois se soit détérioré depuis longtemps. Il ne restait que des taches et des impressions de la structure dans le sol.

Selon les chercheurs du MOLA, la chambre avait une superficie de 1,2 m² et était enfouie à 1,5 mètres sous terre.

2. L’un des artefacts les plus importants découverts était une lyre partielle. C’est la première fois qu’une forme complète de lyre anglo-saxonne a été trouvée et enregistrée.

La lyre, ancienne harpe anglaise, était l’instrument à cordes le plus important du monde antique. Cette lyre particulière était faite de bois d’érable, avec des chevilles d’accord sculptées dans le frêne. L’instrument était décoré de deux grenats qui provenaient probablement de l’Inde ou du Sri Lanka.

Selon Sophie Jackson, la lyre était un instrument médiéval important du début du Moyen Âge qui jouait un rôle central dans la narration orale ; des contes héroïques étaient racontés lors des fêtes, accompagnés de musique de lyre.

“C’était peut-être un objet précieux – cet homme aurait pu être le gardien des histoires de cette communauté, et la lyre faisait partie de l’offre d’hospitalité dont il aurait été responsable”, a-t-elle dit.

3. Une boucle de ceinture triangulaire en or a permis aux archéologues de savoir à qui appartenait la tombe : La boucle, ainsi que les armes trouvées sur le site, suggèrent qu’un homme y a été enterré, pas une femme.

La boucle de ceinture en or aurait été faite spécialement pour l’enterrement princier de Prittlewell entre la mort et les funérailles.

4. Les chercheurs ont également déterré deux croix en feuille d’or, ce qui suggère que l’homme enterré sur le site était un chrétien.

5. “La découverte offre également une vision plus nuancée de l’adoption du christianisme au sein des familles d’élite”, a dit Mme Jackson.

6. D’après la position des fragments de dents du squelette, les archéologues ont déduit que les deux croix d’or étaient probablement placées au-dessus de ses yeux à une extrémité du cercueil.

En se basant sur l’endroit où les croix dorées et la boucle de ceinture ont été trouvées à l’intérieur de la tombe, les scientifiques estiment que le prince avait une taille d’environ 1,72 m. Cette taille indique qu’il était adulte ou adolescent.

7. Les chercheurs pensent que le prince aurait été enterré avec une pièce d’or dans chaque main, une main sur la poitrine et l’autre couchée à ses côtés.

Les pièces de monnaie, qui ont été découvertes près des fragments de dents, ont aidé les archéologues à estimer une date plus précise de l’inhumation.

8. La tombe contenait également une boîte en bois peinte datant de 1400 ans – le seul exemple survivant de boiserie peinte anglo-saxonne des premiers temps.

9. Des trouvailles comme ce flacon en alliage de cuivre suggèrent peut-être que le prince aurait pu apprécier une boisson occasionnelle.

Les pèlerins chrétiens ont souvent fait l’acquisition de tels récipients, ce qui montre que le propriétaire du flacon avait beaucoup voyagé ou qu’il avait de nombreuses relations.

L’analyse d’objets comme celui-ci “a révélé où ils ont été fabriqués, ce qui nous a permis d’en apprendre davantage sur les cadeaux et les échanges entre les différentes familles et royaumes d’élite du sud de l’Angleterre”, a déclaré Sophie Jackson à Business Insider.

10. Le récipient a probablement été fabriqué en Syrie.

11. Les archéologues ont également déterré de nombreux gobelets.

12. Cette coupe en bois a fourni aux archéologues le matériel essentiel qu’ils pouvaient utiliser pour dater au carbone la chambre funéraire.

13. Les archéologues ont également découvert les restes de deux cornes à boire assorties. Les cornes à boire étaient des objets de luxe – un signe du statut royal de l’homme.

14. En analysant la matière organique des cornes à boire, les scientifiques ont pu déterminer à quel moment l’animal dont les cornes étaient utilisées était mort.

15. Les montures dorées décoratives d’un autre ensemble de récipients à boire étaient également un signe de la richesse du prince.

16. Les chercheurs ont même trouvé une partie d’une bouteille en bois entourée d’or.

17. Cette coupe en cuivre était un autre objet de luxe découvert dans la tombe.

18. La coupe a été retrouvée suspendue dans ce qui était probablement sa position d’origine sur le mur de la tombe.

19. La chambre a également livré deux rares gobelets en verre bleu.

La paire correspondante a été découverte intacte dans la chambre funéraire.

20. Un gobelet en verre vert décoré a également été excavé.

21. Enfin, les archéologues ont découvert des crochets de fer martelés dans les murs de la chambre.

Certains de ces artefacts seront exposés en permanence au Southend Central Museum, près de Prittlewell.

Lire aussi : Un cimetière de constructeurs de pyramides découvert près de Gizeh

Sources : ScienceAlert, Business Insider – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *