L’Égypte dévoile un tombeau encore plein de couleurs après 4300 ans


Une nécropole remplie de peintures a été découverte au sud du Caire, elle aurait appartenu à un noble de la cinquième dynastie.

tombeau-4300ans

Lors d’une importante découverte archéologique, l’Égypte a dévoilé samedi la tombe d’un fonctionnaire de la cinquième dynastie, ornée de reliefs colorés et d’inscriptions bien conservées.

La tombe, près de Saqqarah, une vaste nécropole au sud du Caire, appartient à un haut fonctionnaire nommé Khuwy qui aurait été un noble sous la cinquième dynastie, qui régnait sur l’Égypte il y a environ 4 300 ans.

tombeau-4300ans

Cette photo prise le 13 avril 2019 montre une vue à l’intérieur de la tombe nouvellement découverte du noble égyptien “Khuwy” datant de la 5ème dynastie à la nécropole de Saqqarah en Égypte. (Mohamed el-Shahed / AFP)

“Le tombeau en forme de L de Khuwy commence par un petit couloir descendant vers une antichambre et de là une plus grande chambre avec des reliefs peints représentant le propriétaire du tombeau assis à une table d’offrandes”, a déclaré Mohamed Megahed, chef de l’équipe de fouilles, dans un communiqué du ministère des antiquités.

Entouré de dizaines d’ambassadeurs, le ministre des Antiquités Khaled al-Enani a déclaré que la tombe avait été découverte le mois dernier.

tombeau-4300ans

Elle est principalement faite de briques de calcaire blanc.

Les peintures ornées contiennent une résine verte spéciale et des huiles utilisées tout au long du processus d’inhumation, a indiqué le ministère.

Le mur nord de la tombe indique que sa conception s’inspire du plan architectural des pyramides royales de la dynastie, ajoute la déclaration.

tombeau-4300ans

Mohamed Mujahid, chef de la mission égyptienne qui a découvert le tombeau, posant pour une photo sur un téléphone portable à l’intérieur de la tombe récemment découverte du noble égyptien “Khuwy” dans la nécropole de Saqqarah en Égypte le 13 avril 2019. (Mohamed el-Shahed / AFP).

L’équipe de fouilles a mis au jour plusieurs tombes liées à la cinquième dynastie.

Les archéologues ont récemment trouvé une inscription sur une colonne de granit dédiée à la reine Setibhor, qui aurait été l’épouse du roi Djedkarê Isési, le huitième et avant-dernier roi de la dynastie.

Ces dernières années, l’Égypte s’est efforcée de promouvoir les découvertes archéologiques dans tout le pays afin de relancer le tourisme qui a souffert de la tourmente qui a suivi son soulèvement de 2011.

Lire aussi : Égypte : Découverte d’un palais secret par accident

Source : The Times of Israël – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *