Les archéologues ont découvert une énorme statue égyptienne antique du dieu Horus


La statue est faite de granit noir et mesure 1,85 mètre de haut.

Une mission archéologique égypto-allemande travaillant dans la région de Kom al-Hitan à Louxor, dans le sud de l’Égypte, a découvert une impressionnante statue d’Horus qui est excellemment préservée, ont récemment révélé les chercheurs par une déclaration du Conseil suprême des Antiquités égyptiennes.

La statue du dieu égyptien antique a été déterrée lors des fouilles des vestiges du temple des millions d’années d’Amenhotep III. Horus y est représenté avec une tête de faucon et un kilt.

La statue est faite de granit noir et mesure 1,85 mètres de haut, a révélé Fathy Yassin, directeur général des Antiquités de Louxor Ouest.

Bien que la statue soit en bon état, ses bras et ses jambes sont cassés.

La découverte a été effectuée dans le cadre d’un projet de restauration à long terme des colosses de Memnon et du temple du roi Amenhotep III (ou Aménophis III), qui a débuté en 1998 sous la supervision du Conseil suprême des Antiquités égyptiennes et de l’Institut archéologique allemand.

L’objectif du projet est de préserver les vestiges du temple et de travailler à sa reconstruction.

“La statue d’Horus récemment mise au jour a une importante valeur artistique, scientifique et archéologique, et contribuera à représenter une fois de plus l’image de remplissage du temple, qui s’est effondré après qu’un tremblement de terre catastrophique ait frappé la région au vingt-huitième siècle avant J.-C.”, a révélé le co-chef de la mission germano-égyptienne Horig Sorosyan.

Les pierres du temple ont été utilisées dans l’Antiquité pour construire d’autres monuments et des temples royaux.

La statue récemment découverte sera maintenant restaurée et les archéologues vont fouiller la zone à la recherche d’éventuels fragments de la statue, ainsi que d’autres objets ayant pu appartenir au temple.

Les précédentes fouilles de l’expédition archéologique germano-égyptienne ont révélé un nombre important de statues anciennes d’autres divinités du même temple. Les experts ont récupéré des objets représentant la déesse lionne Sekhmet, qui aurait défendu le pharaon contre ses ennemis et protégé le temple du mal, ainsi que de la maladie ou du malheur.

Les chercheurs ont également découvert des statues représentant Amenhotep III et son épouse, la reine Tiyi.

Il a été dit que son souffle a formé le désert. Sekhmet était considérée comme la protectrice des pharaons et les menait à la guerre. À sa mort, Sekhmet continua à les protéger, les emmenant dans l’au-delà.

De récentes missions archéologiques à travers l’Égypte ont permis de faire des découvertes incroyables, car les experts ont trouvé un certain nombre de tombes anciennes, de statues, de cercueils et de momies anciennes bien conservées.

Récemment, des fouilles à Tounah el-Gebel dans la ville de Mallawi, Al-Minya, ont révélé une rare statue de sphinx enterrée mesurant 35 centimètres de haut et 55 centimètres de long.

Lire aussi : Des fouilles en Égypte révèlent une statue rare du pharaon Ramsès II

Source : Curiosmos – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *