Des fouilles en Égypte révèlent une statue rare du pharaon Ramsès II


Selon les experts, c’est l’une des découvertes archéologiques les plus rares jamais faites.

Les fouilles archéologiques en Égypte continuent de surprendre les experts. Une mission archéologique récente aurait découvert une étrange statue de granit rouge royal représentant le pharaon Ramsès II.

Les fouilles ont été effectuées sur une propriété privée près de Mir Rahina, une zone abritant les vestiges de Memphis, ancienne capitale de l’Égypte située non loin de Gizeh et de ses majestueuses pyramides.

Comme beaucoup d’autres découvertes à travers l’Égypte, cela aussi a été fait par hasard. Les enquêtes menées après que la police locale eut arrêté le propriétaire du terrain pour avoir creusé sans les permis nécessaires ont finalement abouti à la découverte de la statue.

Finalement, les chercheurs ont découvert une statue ancienne de 1,05 mètre de haut et 55 centimètres de large représentant l’un des pharaons les plus célèbres de l’histoire de l’Égypte ancienne, Ramsès II, le troisième roi de la 19e dynastie de l’Égypte ancienne.

La statue est ornée des symboles Ka qui signifiaient pour l’ancien égyptien la force vitale et l’esprit.

Les archéologues ont révélé que la statue est une découverte unique car une seule autre statue similaire a été découverte en Égypte jusqu’à présent ; celle de Hor Ier, roi de la XIIIe dynastie.

En fait, certains experts ont déjà souligné que la découverte est l’une des découvertes les plus rares jamais faites

“Cette découverte archéologique est l’une des plus rares jamais faites. C’est la première statue de granit avec le symbole de Ka qui est enregistrée”, explique Mustafa Waziri, chef du Conseil suprême des antiquités d’Égypte.

Les archéologues disent que la statue est très bien conservée : des dommages visibles peuvent être observés dans la zone près de la bouche et du nez de la statue.

Le dos du buste en granit est recouvert de hiéroglyphes anciens.

En plus de découvrir cette pièce rare représentant Ramsès II, les chercheurs ont également révélé une collection massive d’énormes blocs de granit rouge et de calcaire qui présentent des scènes différentes mettant en scène Ramsès II pendant le rituel religieux hébreu, destiné à renouveler la force physique et l’énergie surnaturelle du Pharaon.

L’incroyable collection récupérée par les archéologues pourrait indiquer une découverte beaucoup plus importante, suggère le journal égyptien Ahram. Les objets pourraient appartenir à un grand temple égyptien dédié au culte de Ptah, le seigneur de la magie en Égypte antique.

Ramsès II, aussi connu sous le nom de Ramsès le Grand, est souvent considéré par les érudits comme le plus grand pharaon le plus célèbre et le plus puissant à régner sur l’Égypte pendant le Nouvel Empire. Il était si célèbre et si important que ses successeurs et plus tard ses dirigeants l’ont surnommé le “Grand Ancêtre”.

Au cours de son règne, l’Égypte a entrepris un certain nombre d’expéditions militaires dans le Levant où l’Égypte a réaffirmé son contrôle sur le Canaan. Au début de son règne, Ramsès II se concentra sur l’érection de temples majestueux, de monuments et de villes. L’histoire nous dit qu’il régna sur la terre des pharaons de 1279 à 1213 av. J.-C. Son corps n’a pas été enterré dans une pyramide mais dans une tombe dans la Vallée des Rois. Il est considéré comme l’un des dirigeants les plus anciens d’Égypte.

Lire aussi : Des tatouages cachés trouvés sur des momies égyptiennes changent notre connaissance de la pratique ancienne

Source : Curiosmos – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *