Finalement, ce cercle de pierre “ancien” en Écosse ne l’est pas du tout

Des archéologues enquêtant sur un cercle de pierre que l’on croit vieux de milliers d’années dans l’Aberdeenshire, en Écosse, ont été un peu déçus par une révélation inattendue. Après la nouvelle de la découverte du cercle, un agriculteur a révélé qu’il avait construit le monument il y a quelques décennies à peine.

Le “cercle de pierre couché” trouvé sur la ferme dans la paroisse de Leochel-Cushnie – un type rare de cercle de pierre trouvé seulement en Écosse et en Irlande, nommé pour leur pierre couchée – enthousiasmait les archéologues car il était inhabituel, même pour son genre.

Son diamètre était sensiblement plus petit que celui des autres cercles de pierres, avec des pierres plus petites et des éléments manquants tels qu’un cairn et des pierres de bordure.

Cependant, il existe de nombreuses variations entre les cercles de pierre, et ils sont très difficiles à dater, c’est pourquoi le service d’archéologie du Historic Environment Scotland et de l’Aberdeenshire Council a déclaré qu’il s’agissait d’un article authentique, datant probablement de 3 500 à 4 500 ans.

Sauf que nous savons maintenant la vraie raison pour laquelle le cercle Leochel-Cushnie est si différent de ses contemporains supposés.

Alors que les archéologues continuaient à faire des recherches sur le monument, un ancien propriétaire de la ferme s’est avancé pour répandre ses fèves partout, laissant un œuf sur quelques visages.

Il avait construit le cercle dans les années 1990, avouait-il, comme une réplique d’autres cercles de pierre que l’on trouve en Écosse.

cercle de pierre

https://twitter.com/ncackerman/status/1087303935143096320

Mais, selon l’archéologue Neil Ackerman du Conseil de l’Aberdeenshire, le cercle de pierre a encore quelque chose à offrir.

“Il est évidemment décevant d’apprendre cette évolution, mais elle ajoute aussi un élément intéressant à son histoire”, a-t-il déclaré.

“Le fait qu’il copie de si près un type de monument régional montre la connaissance locale, l’appréciation et l’engagement de la communauté locale à l’égard de l’archéologie de la région.

J’espère que les pierres continueront d’être utilisées et appréciées – bien qu’elles ne soient pas anciennes, elles se trouvent toujours dans un endroit fantastique et constituent un excellent élément dans le paysage.”

Comme il l’a expliqué à Live Science, bien que les répliques ne soient pas rares dans la région, celle-ci est exceptionnellement précise, ce qui la rend encore plus fascinante.

Ackerman note également sur Twitter qu’il ne croit pas que l’intention du constructeur était de tromper qui que ce soit ; plutôt, le fermier a construit le cercle pour son propre plaisir.

Et c’est une bonne chose que le conseil municipal connaisse maintenant le cercle, puisqu’il enregistre tous les monuments de ce type sur une base de données, qu’il s’agisse d’une réplique authentique ou moderne. Cela permet d’éviter des erreurs similaires à l’avenir.

“Nous accueillons toujours favorablement les rapports de toute nouvelle reconstruction moderne de monuments anciens, en particulier ceux construits avec l’habileté de ce cercle de pierre et qui font référence à des types de monuments existants”, a déclaré M. Ackerman.

Lire aussi : Les traces de la mystérieuse civilisation perdue de l’Europe dans la forêt de Fontainebleau

Source : ScienceAlert – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *