Le gouvernement britannique va publier ses dossiers “X-Files” sur les OVNIS qui pourraient révéler l’existence d’extraterrestres

complot

Les théoriciens du complot sont aux anges après que le gouvernement «a cédé» et a accepté de publier des dossiers secrets sur les visites d’OVNIS en Grande-Bretagne – incluant un vaisseau spatial extraterrestre qui aurait atterri dans le Suffolk en 1980.

Les dossiers «X-files» seront publiés par le ministère de la Défense après une longue campagne pour les faire publier.

Les chasseurs d’OVNIS ont fait campagne pour la publication de 18 dossiers sur les observations d’OVNIS au Royaume-Uni, soutenus par Lord Black de Brentwood qui a assuré dans une question parlementaire qu’ils seront publiés en mars l’année prochaine.

Les dossiers couvrent les “visites” étrangères tels que l’incident de la forêt de Rendlesham en 1983 où le personnel de l’armée américaine stationné près de Rendlesham dans le Suffolk a vu un étrange triangle métallique qui était «dégoulinant de métal fondu» – et a vu une lumière ressemblant à de gros yeux rouges.

Contrairement à la plupart des observations d’OVNIS, celle-ci a été documentée avec les enregistrements vocaux de soldats américains hautement gradés qui ont également dessiné des images troublantes de l’objet qu’ils ont vu.

Un témoin a affirmé avoir «reçu» par télépathie un code binaire qui n’a jamais été déchiffré.

Nigel Watson, l’auteur de UFO Investigations Manual a déclaré: «C’est très bien que ces dossiers soient libérés, mais je sais de source sûre que certains vont contenir des doublons de documents déjà mis à la disposition du public. Il semble très peu probable qu’ils ne contiendront pas quelque chose comme ce que les partisans OVNI veulent, comme des crashs de soucoupes ou des entrevues avec des extraterrestres.

dessins-soldats-ovnis

Un des dessins réalisés par des soldats après l’incident de Rendlesham (Photo: Rex)

Jusqu’à aujourd’hui littéralement des milliers de dossiers OVNI du gouvernement britannique ont été libérés. En 2005, après des années de déni, le gouvernement a admis qu’il a mené une étude scientifique approfondie des OVNIS qui a conclu que les phénomènes aériens non identifiés existent, mais pas de soucoupes volantes.

Un employé de sécurité anonyme a réalisé l’étude pour le compte de l’état-major du renseignement de Défense, section DI55, basé à Whitehall à Londres. Baptisée Projet Condign, l’étude a commencé en décembre 1996 et s’est terminée quatre ans plus tard en mars 2000. Les résultats ont été publiés dans un rapport en quatre volumes de 460 pages intitulé “phénomènes aériens non identifiés dans la région de la défense aérienne du Royaume-Uni.

«Seulement 11 exemplaires du rapport ont été produits et ils ont été distribués à un nombre restreint de fonctionnaires de la Royal Air Force et du ministère de la défense de haut rang. Il était tellement secret que même le département d’OVNI du ministère de la Défense ou les ministres responsables du ministère de la Défense n’ont été mis au courant.”

Il a conclu que certaines observations étaient peut-être des phénomènes atmosphériques rares – des poches de plasmas chargées électriquement se formant dans l’atmosphère. Les poches de plasmas apparaissent aussi brillantes que des OVNIS mais sont invisibles au radar.

Au moins 10 000 rapports OVNIS recueillies par les États-Unis, le projet Blue Book, ont été mis en ligne et de nombreux autres gouvernements ont publié leurs dossiers OVNIS. Donc nous avons l’embarras du choix et ces dossiers ont été largement ignoré par les chercheurs d’OVNIS mais ils pourraient fournir de nombreuses informations sur les types d’observations et leurs modèles au fil du temps. Le problème est que les soucoupes volantes et les parties de corps extraterrestre restent aussi insaisissables comme ils l’ont toujours été et cela frustre les marchands de conspirations et les spécialistes d’OVNIS.

Source : Metro.co.uk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *