Une aventure dans les expériences scientifiques étranges

Par Jenna Garrett,

Parfois la science est tout simplement bizarre. Daniel Stier lui donne une apparence encore plus étrange, en documentant les expériences bizarres sous forme de photographies artistiques dans sa série Ways of Knowing.

expériences-scientifiques-2

Le photographe de Londres a passé quatre ans à photographier différents sites en Europe et aux États-Unis. Il a été intrigué par les expériences loufoques menées par certaines institutions et centres de recherche. «J’ai une étrange fascination pour tout ce qui est scientifique,” dit Stier. “Très souvent, les choses que vous ne comprenez pas peuvent être très attrayantes.”

expériences-scientifiques-3

Il a visité plusieurs installations, y compris Institute of Aerospace Medicine à Cologne en Allemagne, Sensory Motor Neuroscience Centre à Birmingha, en Angleterre et le Département de psychologie à l’université de Zurich en Suisse. Les expériences peuvent sembler farfelues, mais Stier insiste sur le fait qu’elles sont tout à fait réelles et menées par des professeurs, des médecins et des étudiants pour la recherche proprement dite. Les photographies représentent des participants soumis à toutes sortes de tests inconfortables. Les individus sont suspendus à des fils, sanglés dans des capsules en forme d’œuf ou encore dans des costumes rembourrés à l’allure étrange. Certaines photographies donnent l’impression d’un projet de bricolage qui a mal tourné.

expériences-scientifiques-4

Ce qui est peut-être le plus curieux est de savoir comme tout semble “démodé”. De la moquette défraîchie aux environnements stériles, comme de vieux sous-sols. Stier explique que c’est parce que la recherche n’est pas toujours dans des laboratoires élégants et impressionnants. “Ce n’est pas tout en inox et de haute technologie,” dit-il. “La plupart du temps les universités sont toujours à court de financement. Donc, ils travaillent avec ce qu’ils ont et se débrouillent”.

expériences-scientifiques-5

Stier n’a pas mis de légendes pour ses images, et ne propose pas de détails concernant les dispositifs d’essai ou la recherche. Le photographe veut que les gens inventent leurs propres histoires à propos de ce qu’ils voient. «J’aime le fait que vous avez un sentiment d’égarement en les regardant,” dit-il. “C’est un certain potentiel de ces photos – que se passe-t-il ? Que s’est-il passé ? Que va-t-il se passer ?”

expériences-scientifiques-6

Stier a récemment publié un livre de photos sur le projet. Avec les centres de recherche, le livre inclut la nature morte des «expériences» construites par le photographe. Alors que certains illustrent des principes scientifiques réels, d’autres sont de la fantaisie pure et simple. Stier voit un parallèle entre l’étude scientifique et le processus créatif dans son travail. “En entrant dans ces laboratoires j’ai toujours eu le sentiment de visiter l’atelier d’un artiste», dit-il. “C’est de la curiosité et de l’expérimentation. Le travail créatif des artistes et des scientifiques est toujours une enquête ouverte. Je pense que c’est finalement une façon de trouver de l’ordre dans une réalité trop complexe.”

expériences-scientifiques-7

expériences-scientifiques-8

expériences scientifiques-9

expériences-scientifiques-10

expériences-scientifiques-11

expériences-scientifiques-12

expériences-scientifiques-13

expériences-scientifiques-14

Ways of Knowing est actuellement exposé à la Galerie Kulturreich à Hambourg en Allemagne jusqu’au 4 septembre.

Source : WIRED

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *