Ces panneaux de toiture peuvent purifier l’air pollué 100 fois plus rapidement que les arbres grâce à la photosynthèse de plantes

Les scientifiques ont mis au point avec succès les premiers panneaux de toiture qui peuvent purifier l’air urbain pollué avec une efficacité incroyable.

La technologie BioSolar Leaf utilise la photosynthèse pour purifier la même quantité d’air que 100 arbres dans un espace aussi réduit qu’un seul arbre.

Le système de culture BioSolar Leaf facilite la croissance de plantes minuscules – y compris les diatomées, les microalgues et le phytoplancton – sur de grandes structures. Les plates-formes peuvent être installées comme des panneaux solaires sur des bâtiments et des paysages. Grâce à la photosynthèse, les morceaux microscopiques de biomasse transforment les gaz à effet de serre présents dans l’air en oxygène propre et respirable.

Ce système révolutionnaire a été développé en collaboration entre l’Imperial College de Londres et la jeune entreprise Arborea. Selon un communiqué, le système produit également une source durable d’additifs alimentaires nutritifs et comestibles qui peuvent être récoltés et utilisés dans des produits à base de plantes.

Julian Melchiorri, fondateur et PDG d’Arborea, est connu pour ses conceptions progressistes et “écologistes”. En 2017, il lance son lustre Bionic Chandelier. La structure vivante et respirante purifie l’air à l’intérieur en utilisant des microalgues. Le lustre a fini par faire partie de la collection permanente du Victoria and Albert Museum.

Le prochain objectif de l’entreprise est de s’associer à l’université britannique pour piloter son système de culture sur le campus de l’école. “Dans nos villes modernes en pleine croissance, la coopération entre les start-ups, les institutions académiques et les organismes gouvernementaux est essentielle pour permettre et accélérer l’innovation durable qui profite à la fois à notre société et à l’environnement”, a déclaré M. Melchiorri.

“Lorsque j’ai fondé Arborea, mon objectif était de lutter contre le changement climatique tout en abordant les problèmes critiques liés au système alimentaire. Cette usine pilote produira des additifs alimentaires sains et durables tout en purifiant l’air, en produisant de l’oxygène et en éliminant le dioxyde de carbone du milieu environnant.”

Lire aussi : Les scientifiques viennent de trouver une bactérie fascinante mangeuse de pétrole

Source : The Mind Unleashed – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *