Des appareils auditifs surveilleront votre cerveau et votre corps pour améliorer votre vie


“L’oreille est l’équivalent biologique d’un port USB.”

Se brancher

Des gadgets personnels connus sous le nom de hearables (appareils auditifs), qui communiquent avec les signaux neuronaux passant par nos oreilles afin de surveiller et d’interagir avec notre cerveau, sont en route.

Les appareils auditifs pourraient nous aider à nous concentrer sur des conversations spécifiques, comme les prothèses auditives intelligentes, ou à surveiller notre activité cérébrale pour traiter l’acouphène. C’est selon Poppy Crum, le neuroscientifique de l’Université de Stanford et scientifique en chef aux Dolby Laboratories qui a inventé le terme, qui a récemment écrit sur le concept dans IEEE Spectrum.

Selon Poppy Crum, la technologie émergente peut brouiller les frontières entre l’intelligence artificielle et l’intelligence biologique, en augmentant nos processus de pensée et en collaborant avec notre cerveau.

Plug And Play

D’autres appareils portatifs, comme Google Glass, ont été ridiculisés parce qu’ils étaient aberrants et potentiellement flippants. Mais un hearable pourrait aider les gens à isoler des conversations spécifiques ou à surveiller la santé neurale sans être constamment le sujet de conversation de passants curieux.

Et l’oreille est le choix logique pour une telle connexion au cerveau, affirme Poppy Crum.

“L’oreille est comme l’équivalent biologique d’un port USB”, écrit Crum. “C’est un objectif sans précédent pour ‘l’écriture’ dans le cerveau, comme c’est le cas lorsque nos oreillettes transmettent les sons de notre musique préférée, mais aussi pour la ‘lecture’ à partir du cerveau.”

Son surround

En se basant sur les progrès de diverses équipes à travers le monde, M. Crum soutient que la technologie pour ces interfaces cerveau-ordinateur portables pourrait être développée en cinq ans.

“Lorsque nous le ferons, les appareils auditifs évalueront et anticiperont en permanence et en silence nos besoins et notre état d’esprit, tout en nous aidant à faire face au monde qui nous entoure”, écrit Poppy Crum. “Ils seront nos vrais partenaires de vie.”

Lire aussi : Elon Musk : Une machine Neuralink reliant le cerveau humain à des ordinateurs et donc l’IA va bientôt voir le jour

Sources : Futurism, IEEE Spectrum – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *