Les vaches recevront des “suppresseurs de méthane” à partir de 2025 pour atteindre les objectifs gouvernementaux en matière d’émissions


Ils ne le savent pas encore, mais les bovins britanniques sont sur le point de contribuer à la réalisation des objectifs du pays en matière d’émissions.

Selon le plan de croissance nette zéro du gouvernement, publié cette semaine, les vaches laitières seront bientôt nourries avec des suppléments destinés à réduire la quantité de méthane qu’elles expulsent.

Les suppresseurs de méthane contiennent des additifs tels que des algues, des huiles essentielles, des acides organiques, des probiotiques et des antimicrobiens qui réduisent la quantité de gaz produite par la digestion.

Les responsables des troupeaux de bovins n’ont pas encore commenté le projet. MailOnline a publié l’article.

Le projet devrait entraîner une augmentation d’environ 33 pence par an du prix du lait pour le consommateur moyen, mais les ministres pourraient également décider de subventionner les super-aliments.

Dustin Benton, ancien conseiller du gouvernement en matière de stratégie alimentaire, a déclaré au Telegraph que les suppresseurs pourraient éventuellement être administrés aux brebis aussi bien qu’aux vaches.

« La plupart des vaches laitières sont traites deux fois par jour et lorsqu’elles doivent être traites, elles mangent généralement. »

M. Benton a ajouté que les suppresseurs étaient un bon début, mais que d’autres mesures seraient nécessaires pour réduire l’impact du bétail.

Une source gouvernementale a déclaré que des progrès “significatifs” avaient été réalisés grâce à l’innovation dans les produits agricoles et que les plans présentaient des “avantages majeurs” pour les agriculteurs et le climat.

Lire aussi : La Nouvelle-Zélande va taxer les pets et les rots des vaches et des moutons afin d’enrayer le changement climatique

Source : The Daily Sceptic – Traduit par Anguille sous roche

Participez à une conférence sur sa sécurité physique et celle de sa famille :

Cliquez sur l’image pour réserver votre place gratuitement aujourd’hui


3 réponses

  1. Nonosse dit :

    ” des algues, des huiles essentielles, des acides organiques, des probiotiques et des antimicrobiens”
    Bien entendu, la production, le transport, les déchets produits par tout cela auront un impact inférieur aux pets des vaches….
    Le but de tout ça est encore une fois de produire et de faire tourner l’économie, même s’il n’y a aucun gain au bout du compte.

  2. herve_02 dit :

    Et comme toujours, on s’apercevra après 10 ans que cela a provoqué des cancers et autres maladies inconnus.. et cela a enrichi une nouvelle caste.

    La vie est un éternel recommencement.

    • toto dit :

      Hello, Non les australiens ont découvert une algue 100%naturelle et comestible quijustement limite de 90%lesflatulences des bovins. Par ailleurs le CNRS a trouvé un mélange d’épice commun qui réduit de 70% lesflatulences des bovins donc ne soyez pas cynique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *