Certains dinosaures ont évolué de l’autre côté de la galaxie


Il faut environ 200 millions d’années à notre planète pour faire un tour complet du centre de notre galaxie. Cela veut dire que certains dinosaures ont évolué de l’autre côté de la Voie lactée il y a 100 millions d’années.

On ne s’en rend peut-être pas bien compte, mais le règne des dinosaures a été incroyablement long. Ils sont apparus il y a environ 245 millions d’années pour disparaître il y a 66 millions d’années. En comparaison, notre espèce aurait vu le jour il y a environ 300 000 ans. Pour nous aider à prendre véritablement la mesure des choses, la chercheuse de la NASA Jessie Christiansen a mis au point une petite animation qui retrace le mouvement de notre Système solaire à travers la Voie lactée.

Des dinosaures “de l’autre côté”

Notre planète fait le tour du Soleil en 365 jours (à peu près). Cependant, notre étoile elle-même n’est pas statique. Elle fait le tour du centre de notre galaxie en 200 millions d’années environ. Si l’on prend en compte notre position actuelle dans la Voie lactée, cela signifie que la dernière fois où notre planète s’est retrouvée à cet emplacement, les dinosaures allaient tout juste commencer à émerger.

Si l’on considère ensuite notre galaxie comme une horloge, et que notre position actuelle est à 6 h, l’animation nous montre que les stégosaures, apparus il y a environ 155 millions d’années, se plaçaient à 9 h. Les iguanodons, de leur côté, sont apparus à 11 h. Les gigantosaures (quelques-uns des plus grands dinosaures carnivores de tous les temps) ont ensuite émergé à midi. Le Crétacé s’est finalement terminé vers 16 h (il y a 66 millions d’années), avec des dinosaures comme le T-Rex.

La chercheuse a eu l’idée de mettre au point cette illustration lors d’une séance d’observation d’étoiles en Californie. Les personnes présentes ont alors été étonnées d’apprendre que notre Système solaire avait traversé une grande partie de la galaxie durant le règne des dinosaures.

Bien évidemment, le mouvement de la Voie lactée est ici approximatif puisque tout est en mouvement à l’intérieur. En outre, notre galaxie elle-même se déplace. “Au final, nous ne retournons jamais à un point fixe”, explique la chercheuse. “Notre quartier est différent de la dernière fois où nous sommes venus.”

En revanche, nous restons à peu près toujours à la même distance du centre galactique. Et c’est une bonne nouvelle. Là-bas les étoiles sont plus nombreuses, plus instables, et il y a beaucoup de radiations. Notre Système n’y survivrait pas.

Lire aussi : Un jeune garçon chinois trouve un nid rempli d’œufs de dinosaures vieux de 66 millions d’années

Source : SciencePost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *