Des astronomes détectent une masse énorme et inexpliquée sous un cratère géant sur la Lune


La Lune abrite l’un des plus grands cratères d’impact connus du système solaire. Le bassin du pôle Sud-Aitken, sur la face cachée de la Lune, couvre près d’un quart de la surface lunaire – et il y a quelque chose d’énorme enfoui dessous.

Anomalie de masse

Une équipe d’astronomes a trouvé un “grand excès de masse” sous le plus grand cratère de la Lune, le bassin Aitken – probablement une relique d’un ancien impact d’astéroïde, mais peut-être quelque chose de beaucoup plus étrange.

“Imaginez prendre un tas de métal cinq fois plus grand que la Grande île d’Hawaï et l’enterrer sous terre”, a écrit l’auteur principal Peter B. James de l’Université Baylor de Waco, au Texas, dans une déclaration. “C’est à peu près la masse inattendue que nous avons détectée.”

Éclats d’astéroïde

La masse étrange s’étend jusqu’“à des profondeurs de plus de 300 km”, selon l’article des chercheurs, qui a été publié dans la revue Geophysical Research Letters plus tôt cette année.

Pour trouver la masse, les chercheurs ont examiné les changements de la force de gravité autour de la Lune en analysant les données de la mission GRAIL (Gravity Recovery and Interior Laboratory) de la NASA.

Magma lunaire

Des simulations informatiques suggèrent que le cratère pourrait avoir été créé par un astéroïde constitué de fer-nickel qui s’est répandu dans le manteau supérieur de la Lune lors de l’impact alors que le métal “pourrait rester suspendu dans le manteau de la Lune jusqu’à nos jours, plutôt que de s’enfoncer au cœur de la Lune”, a dit James.

Une autre théorie flottant autour de ce que la masse pourrait être le résultat de : la solidification du magma lunaire océanique, ou le processus dans lequel une surface lunaire autrefois en fusion s’est solidifiée pendant des milliards d’années en formant des oxydes denses.

Lire aussi : Une exoplanète “interdite” découverte par des astronomes

Sources : Futurism, Phys.org – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *