La NASA publie des photos haute résolution de Pluton

haute résolution

La NASA vient de publier les photographies avec les meilleures résolution de la surface de Pluton prises par la sonde New Horizons. Les images ont été prises à environ 17.000 kilomètres au-dessus de la surface de Pluton, seulement 15 minutes avant l’approche la plus proche de l’engin spatial.

Ce sont aussi les images avec la plus haute qualité que le vaisseau spatial peut envoyer, parce qu’elles sont sans perte de qualité ou non compressées. En revanche, les images qui ont été envoyées à la Terre cet été ont été compressées afin de transférer plusieurs fichiers plus rapidement. Dans un sens, elles ont agi comme des images de prévisualisation destinées à montrer ce qui allait arriver quand New Horizons a eu le temps de transmettre l’ensemble de données. (Le vaisseau spatial a commencé un processus de téléchargement des données restantes en septembre.)

Bien que nous sommes devenus familiers avec Pluton depuis le survol, personne (en dehors de l’équipe de New Horizons) a vu le monde lointain en détail comme ça auparavant. Des caractéristiques telles que les murs intérieurs des cratères dans la surface de Pluton sont présentés dans un superbe nouveau détail, comme le sont les plaines glacées. Où nous avons vu précédemment des chaînes de montagnes, maintenant nous voyons des montagnes individuelles.

Ces images impressionnantes ne sont pas seulement destinées au plaisir des yeux. Cela signale un tout nouveau trésor de données pour les scientifiques qui étudient la planète. Par exemple, l’inspection minutieuse des cratères aide déjà à comprendre les couches qui composent la surface de la planète naine. La NASA affirme que davantage d’images en très haute résolution seront téléchargées dans la semaine à venir, et une fois que le reste de ces images sera téléchargé nous verrons dans les moindres détails de Pluton .

Il y a encore une quantité énorme de données laissées sur le vaisseau spatial – environ 60% de ce qui a été collecté au cours du survol. New Horizons est à plus de 5 milliards de kilomètres de la Terre (et déjà à plus de 160 millions de kilomètres au-delà de Pluton), et quand cette distance est couplée avec la technologie limitée à bord de l’engin spatial, cela signifie que les données ne peuvent être transmises qu’à un taux de 1-4 kilobits par seconde. L’équipe de New Horizons continuera re collecter ces données jusqu’à octobre 2016 avant qu’il ne forme ses instruments (en attendant le financement de la NASA, bien sûr) sur son prochain objectif : 2014 MU69, un petit objet glacé situé à plus d’un milliards de kilomètres au-delà de Pluton dans la ceinture de Kuiper.

Les photos en haute résolution

Source : The Verge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *