Le Soleil pourrait déclencher une “super éruption stellaire” massive au cours des 100 prochaines années, préviennent les scientifiques

C’était l’an 2000 et les scientifiques n’avaient jamais rien vu de tel : les astronomes ont rapporté les preuves d’une “super éruption stellaire” sur des étoiles lointaines – des éruptions solaires des milliers de fois plus énergiques que les éruptions solaires typiques.

Comme les chercheurs l’ont observé au cours d’études subséquentes, ces éruptions intenses étaient plus fréquentes sur de jeunes étoiles en rotation rapide et sur des étoiles présentant des niveaux élevés d’activité magnétique. Peut-être que notre Soleil beaucoup plus vieux et plus silencieux ne ferait jamais une chose aussi violente, avons-nous spéculé.

“On pense que les étoiles semblables au Soleil qui tournent lentement n’ont pas d’activité magnétique élevée comme les super éruptions stellaires, explique une équipe d’astronomes dirigée par Yuta Notsu de l’Université du Colorado Boulder dans un nouvel article – ce qui, malheureusement, suggère que notre hypothèse semble être erronée.

Dans une nouvelle analyse des super éruptions stellaires observées par le télescope spatial Kepler, les chercheurs rapportent que les super éruptions peuvent en effet être produites par des étoiles semblables au Soleil, mais beaucoup moins fréquemment que par des étoiles plus jeunes et plus actives magnétiquement.

“Notre étude montre que les super éruptions stellaires sont des événements rares”, a dit M. Notsu.

“Mais il est possible que nous puissions vivre un tel événement dans les 100 prochaines années.”

Jusqu’à présent, les scientifiques avaient observé que les étoiles du type Soleil, c’est-à-dire les étoiles de séquence principale de type G, produisaient des super éruptions stellaires, bien que nous ne puissions toujours pas expliquer comment ces événements de haute énergie se déclenchent, en partie à cause d’un manque d’analyse.

Pour mieux comprendre, l’équipe de Yuta Notsu a effectué de nouvelles observations spectroscopiques avec les données de Kepler, en utilisant également les données du satellite Gaia de l’Agence spatiale européenne et de l’Observatoire Apache Point au Nouveau Mexique.

Au total, ils ont trouvé des preuves de la présence de 43 étoiles semblables au Soleil qui avaient produit des super éruptions stellaires dans le passé – et bien que leur analyse statistique offre un aperçu plus clair des caractéristiques de ces éruptions énergétiques, en fin de compte, les chercheurs disent que nous avons besoin de plus de données encore pour comprendre la probabilité d’une super éruption du Soleil.

“Nous avons besoin de plus d’études pour clarifier les propriétés des super éruptions stellaires sur les étoiles semblables au Soleil et pour répondre à l’importante question : ‘Notre Soleil peut-il avoir des super éruptions stellaires ?'”, a écrit l’équipe.

Quoi qu’il en soit, dit M. Notsu, plus nous en apprenons sur les super éruptions stellaires, plus nous nous rendons compte que même si elles sont plus fréquentes sur les étoiles plus jeunes, les étoiles semblables au Soleil ne sont certainement pas exclues de cette forme puissante et potentiellement très dangereuse de phénomènes stellaires.

“Les jeunes étoiles ont des super éruptions stellaires une fois par semaine environ”, a dit M. Notsu.

“Pour le Soleil, c’est une fois tous les quelques milliers d’années en moyenne.”

Cette “certitude” est tout ce que nous avons pour le moment, mais il est impératif que nous essayions d’affiner nos connaissances à l’avenir – pas seulement sur la probabilité d’une super éruption stellaire émanant du Soleil, mais aussi sur ce qui pourrait arriver si cela se produisait.

Les recherches existantes suggèrent qu’une éruption solaire suffisamment puissante pourrait anéantir la technologie telle que nous la connaissons, causant potentiellement des milliards de dollars de dommages dans le monde entier et déclenchant toutes sortes de catastrophes étranges et imprévisibles.

Si cette éruption s’avère être une immense super éruption stellaire comme celle que les astronomes ont vu se produire à des centaines d’années-lumière de distance ? La vérité, c’est qu’on ne sait pas vraiment à quel point ça pourrait être grave.

“Des évaluations plus précises des effets des super éruptions stellaires sont une prochaine tâche urgente”, a expliqué M. Notsu à Astronomy.

“Mais on peut maintenant s’attendre à des pannes de courant à grande échelle, à des pannes de communication par satellite et à un fort rayonnement dans l’espace… Ce sujet devrait commencer à être considéré sérieusement à partir de maintenant.”

Les résultats sont publiés dans The Astrophysical Journal.

Lire aussi : Le champ magnétique du Soleil est dix fois plus puissant qu’on ne le croyait auparavant

Source : ScienceAlert – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *