Le champ magnétique du Soleil est dix fois plus puissant qu’on ne le croyait auparavant

Comme le montrent les dernières recherches, le champ magnétique du soleil est dix fois plus puissant qu’on ne le croyait auparavant.

champ magnétique du Soleil

À l’aide du Swedish Solar Telescope (SST) à l’observatoire Roque de los Muchachos, à La Palma aux Canaries, les chercheurs ont étudié une très forte éruption solaire qui a éclaté près de la surface du Soleil le 10 septembre 2017.

Sur une période de 10 jours, ils ont déterminé la force du champ magnétique de l’éruption avec une précision sans précédent et ces résultats changent notre compréhension des processus qui se produisent dans l’atmosphère immédiate du Soleil.

“Tout ce qui se passe dans l’atmosphère extérieure du Soleil est dominé par le champ magnétique, mais nous avons très peu de mesures de sa force et de ses caractéristiques spatiales”, a déclaré M. Kuridze, chercheur à l’Université Aberystwyth dans un communiqué.

“Ce sont des paramètres critiques, les plus importants pour la physique de la couronne solaire. C’est un peu comme essayer de comprendre le climat de la Terre sans pouvoir mesurer sa température à différents endroits géographiques.”

Mesurant 1 400 000 kilomètres de diamètre (109 fois plus grand que la Terre) et 150 000 000 kilomètres de la Terre, la couronne solaire s’étend sur des millions de kilomètres au-dessus de la surface. Les éruptions solaires apparaissent sous forme d’éclairs lumineux et se produisent lorsque l’énergie magnétique qui s’est accumulée dans l’atmosphère solaire est soudainement libérée.

Jusqu’à présent, le succès de la mesure du champ magnétique a été entravé par la faiblesse du signal provenant de l’atmosphère solaire et par les limites des instruments disponibles. Les champs magnétiques rapportés dans cette étude sont similaires à ceux d’un aimant de réfrigérateur typique et environ 100 fois plus faibles que le champ magnétique rencontré dans un scanner IRM.

Cependant, ils sont toujours responsables du confinement du plasma solaire, qui constitue les éruptions solaires, jusqu’à 20 000 km au-dessus de la surface du Soleil.

Ces éruptions solaires peuvent provoquer des tempêtes qui, si elles frappent la Terre, forment les aurores boréales. Elles peuvent également perturber les satellites de communication et les systèmes GPS, comme cela s’est avéré être le cas à cette occasion en septembre 2017.

Lire aussi : Les détecteurs d’ondes gravitationnelles s’allument de nouveau et nous sommes impatients

Source : MessageToEagle – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *