Une sonde extraterrestre a-t-elle pénétré dans notre système solaire ? L’objet mystérieux Oumuamua va être scanné pour chercher une technologie extraterrestre

sonde extraterrestre

Est-il possible que nous ayons manqué l’accueil d’un visiteur extraterrestre dans notre système solaire ?

Selon les experts, il est possible qu’une sonde extraterrestre d’un système solaire éloigné soit entrée dans notre système solaire, déguisée en “comète”.

La comète mystérieuse surnommée Oumuamua est actuellement étudiée par les astronomes à la recherche de signes de technologie extraterrestre, car les experts doutent, la comète en forme de cigare n’est peut-être pas seulement une comète.

Aujourd’hui, les scientifiques chasseurs d’extraterrestres dirigés par le milliardaire russe Yuri Milner sont prêts à scanner l’objet énigmatique avant qu’il ne dépasse les télescopes de la Terre. Ils recherchent des signes d’une technologie avancée ou extraterrestre.

Oumuamua est le premier objet interstellaire à être entré dans notre système solaire.

sonde extraterrestre

Un rendu de l’astéroïde par un artiste. Crédit photo : ESO/M. Cornmesser

Les scientifiques à la recherche de la vie extraterrestre affirment qu’ils recherchent des sortes de signaux radio, affirmant que le visiteur mystérieux d’un autre système solaire pourrait en fait être une sonde extraterrestre explorant le cosmos.

Yuri Milner est le magnat du projet Breakthrough Listen pour la recherche d’une vie extraterrestre intelligente.

Selon les rapports de Atlantic, M. Milner a reçu la semaine dernière un courriel d’un de ses scientifiques en chef, dans lequel il mentionnait l’énigmatique objet naviguant dans notre système solaire.

“Plus j’étudie cet objet, plus il semble inhabituel, ce qui m’amène à me demander s’il ne s’agit pas d’une sonde artificiellement fabriquée qui a été envoyée par une civilisation extraterrestre”, a écrit le professeur Avi Loeb, président du département d’astronomie de Harvard et l’un des conseillers de Milner sur Breakthrough Listen, dans le courriel.

Selon le professeur Loeb, la forme allongée mystérieuse de la comète est bien étrange pour une roche spatiale, mais parfaite pour une sonde spatiale voyageant entre les systèmes solaires.

Maintenant, le projet Breakthrough Listen a annoncé qu’il va scanner Oumuamua cette semaine à la recherche de signaux radio.

“Les chercheurs travaillant sur le transport spatial à longue distance ont déjà suggéré que la forme d’un cigare ou d’une aiguille est l’architecture la plus probable pour un engin spatial interstellaire puisque cela minimiserait les frottements et les dommages causés par le gaz et la poussière interstellaires”, a déclaré la société de recherche dans un communiqué.

“Bien qu’une origine naturelle soit plus probable, il n’y a actuellement pas de consensus sur ce que cette origine aurait pu être, et Breakthrough Listen est bien placé pour explorer la possibilité que ‘Oumuamua’ pourrait être un artefact.”

Pour rechercher une technologie extraterrestre sur Oumuamua, les scientifiques utiliseront le télescope Green Bank en Virginie-Occidentale.

Malgré le fait que l’objet énigmatique est maintenant situé à deux fois la distance entre notre planète et le Soleil, le télescope Green Bank peut capter le moindre signal, s’il y a bien sûr quelque chose à capter.

Les chercheurs du projet Breakthrough Listen veulent recueillir le plus d’informations possible sur l’objet avant qu’il ne quitte notre système solaire. En 2018, l’objet mystérieux survolera Jupiter et arrivera à Pluton vers les années 2020.

“La présence d’Oumuamua au sein de notre système solaire offre à Breakthrough Listen une opportunité d’atteindre des sensibilités sans précédent aux émetteurs artificiels possibles et de démontrer notre capacité à suivre les objets en mouvement rapide à proximité”, a déclaré Andrew Siemion, directeur du centre de recherche SETI de Berkeley. “Que cet objet soit artificiel ou naturel, c’est une cible idéale à écouter.”

Les experts de Breakthrough Listen ont également indiqué clairement que, même si aucun signal ou autre preuve de technologie extraterrestre n’est entendu, les observations couvriront des portions du spectre radioélectrique dans lesquelles l’objet n’a pas encore été observé, et pourraient fournir des informations importantes sur la possibilité d’eau ou de glace, ou sur la chimie d’une enveloppe gazeuse, dont aucune n’a encore été identifiée.

Sources : Ancient CodeBreakthrough Initiatives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *