« L’Occident a besoin d’une troisième guerre mondiale » – Martin Armstrong prévient qu’il n’y aura pas de retour à la normale ici


Martin Armstrong, analyste légendaire des cycles financiers et géopolitiques, pense que le plan du Nouvel Ordre Mondial pour l’humanité, appelé “Grande Réinitialisation”, a maintenant besoin d’une guerre pour essayer de le faire fonctionner.

Cela pourrait se produire dans les prochaines semaines.

Armstrong explique : “Ce qu’ils essaient de faire, c’est de titiller délibérément l’ours…”

“Ils augmentent la pression sur à peu près tout ce qui existe sous le soleil. L’Occident a besoin d’une troisième guerre mondiale. Ils en ont juste besoin. Le vrai problème ici est qu’ils sont passés à des taux d’intérêt négatifs en 2014 en Europe. Ils ont été incapables de stimuler l’économie, et l’économie keynésienne a complètement échoué….

Je dirais que c’est une mauvaise gestion du gouvernement à l’échelle mondiale. Le problème est que les banques centrales n’ont aucun contrôle sur l’économie.

De plus, ce type d’inflation est très différent d’un boom spéculatif. Cette inflation est basée sur des pénuries. Ces crétins avec le covid… avec les confinements, ont fini par détruire les chaînes d’approvisionnement…

Les choses qui sont là, j’en achète plus parce que la prochaine fois, elles pourraient disparaître. Donc, tout le monde augmente ses réserves…

Donc, ce que nous avons avec l’Europe, avec ses taux d’intérêt négatifs, ils ont anéanti tous les fonds de pension. Ils ont besoin de 8% pour atteindre l’équilibre, pas de taux négatifs. Il n’y a pas un seul fonds de pension en Europe qui soit solvable à ce stade du jeu. . . . Le gouvernement européen s’effondre. S’ils finissent par faire défaut, des millions de personnes vont prendre d’assaut le parlement avec des fourches. Donc, pour éviter cela, ils ont besoin de la guerre…

L’administration Biden a délibérément détruit l’économie mondiale.”

S’il y a une guerre en Europe, “le dollar américain se renforcera dans un premier temps et ne s’affaiblira pas”, selon M. Armstrong. Armstrong dit aussi :

“Tout ceci est délibéré. Il n’y a pas de retour à la normale ici. Malheureusement, c’est vers cela que nous nous dirigeons.”

Armstrong soutient que la guerre en Europe pourrait éclater dans quelques semaines, et que l’UE et l’OTAN poussent dans ce sens. Armstrong dit :

“Ils veulent que la Russie fasse quelque chose. . . . . Cette histoire avec la Russie, c’est la même chose qui se répète. Malheureusement, nous nous dirigeons vers la guerre.”

Armstrong parle également en détail des sujets suivants : La monnaie numérique et pourquoi l’État profond pousse si fort pour cela ; l’or, l’argent, la nourriture et à peu près tout ce qui monte en flèche en raison des pénuries.

Armstrong recommande aux gens de “stocker deux ans de nourriture”. Armstrong a d’autres conseils pour ce que l’homme commun doit stocker ; Armstrong dit aussi que le président Trump est le seul président qu’il connaît qui se soucie des soldats américains qui meurent au combat. C’est pourquoi Trump voulait ramener les troupes à la maison, et les bellicistes de l’État profond l’ont détesté pour cela.

M. Armstrong donne également ses prédictions quant à la victoire des élections de mi-mandat en novembre prochain. Le parti qui arrivera en tête sera-t-il important ?

Pour conclure, M. Armstrong déclare :

“Nous ne reviendrons pas à la normale. Le système s’effrite de l’intérieur, et c’est exactement comme la chute de Rome, en gros.”

(Il y a beaucoup plus dans cette interview de près d’une heure).

Rejoignez Greg Hunter de USAWatchdog.com alors qu’il s’entretient en tête-à-tête avec Martin Armstrong, expert du cycle et auteur du livre populaire “Manipulating the World Economy”, pour le 4.12.22.

Lire aussi : Mitt Romney, qui a dit que Trump déclencherait la troisième guerre mondiale, essaie maintenant de déclencher la troisième guerre mondiale

Sources : Zero Hedge, Greg Hunter’s USAWatchdog.com – Traduit par Anguille sous roche


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *