Pourquoi Mme Walensky des CDC refuse-t-elle de répondre aux questions de ce sénateur ?


Le sénateur Ron Johnson (R-Wisconsin) a pris l’initiative, tout au long de la pandémie de Covid-19, de demander des comptes aux responsables et aux agences de santé publique qui n’ont pas réussi à fournir des informations précises et opportunes au public pour lequel ils travaillent.

Qu’il s’agisse des masques, des vaccins, de la fermeture des écoles ou de l’origine du Covid-19, M. Johnson a posé des questions essentielles. Cependant, il dit avoir reçu très peu de réponses.

Selon Johnson, la directrice des Centers for Disease Control (CDC), Rochelle Walensky, est l’une des responsables de la santé publique qui n’a pas donné suite à ses demandes.

À ce jour, Johnson dit avoir fait huit demandes spécifiques, directement à Walensky, qui sont restées sans réponse.

Dans sa plus récente tentative d’obtenir des données, il écrit :

“Au milieu d’une pandémie, il est inacceptable que les CDC retiennent des données pertinentes sur Covid-19 qui pourraient informer le public et potentiellement sauver des vies. De plus, il est grossièrement arrogant que votre agence ait ignoré à plusieurs reprises les demandes du Congrès.”

* * *

Lisez ci-dessous la dernière lettre du sénateur Johnson au directeur Walensky :

1er mars 2022

Rochelle P. Walensky, M.D., MPH Directrice
Centres de contrôle et de prévention des maladies

Cher Directeur Walensky :

Au cours de l’année dernière, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) n’ont pas fait preuve de transparence envers le peuple américain et ses représentants élus. Plus précisément, les CDC n’ont pas répondu à mes multiples demandes d’informations sur le COVID-19. En outre, les CDC auraient “retenu des informations” sur le COVID-19 qui “pourraient aider les responsables de la santé au niveau des Etats et des collectivités locales à mieux cibler leurs efforts pour maîtriser le virus”.1 Au milieu d’une pandémie, il est inacceptable que les CDC retiennent des données pertinentes sur le COVID-19 qui pourraient informer le public et potentiellement sauver des vies. En outre, il est tout à fait arrogant que votre agence ait ignoré à plusieurs reprises les demandes du Congrès.

A ce jour, je vous ai envoyé de nombreuses lettres pour vous demander des informations sur le COVID-19, notamment des dossiers et des données sur le virus, l’orientation scolaire et les vaccins. Pour les lettres listées ci-dessous, vous n’avez pas répondu ou votre réponse était très incomplète :

  • 19 mai 2021 – Demande de documents relatifs aux syndicats d’enseignants et aux conseils du CDC.
  • Le 28 juin 2021 – Demande d’informations sur les effets indésirables du vaccin COVID-19.
  • Le 13 juillet 2021 – Demande d’information sur la surveillance de la sécurité des vaccins.
  • Le 30 juillet 2021 – Demande de données utilisées par les CDC pour créer un diaporama sur l’efficacité du vaccin COVID-19.
  • Le 22 août 2021 – Au sujet de la réunion du Comité consultatif sur les vaccins et les produits biologiques connexes.
  • Le 15 septembre 2021 – Demande d’information sur l’efficacité de l’immunité naturelle comme protection contre le COVID-19.
  • Le 5 octobre 2021 – Demande d’informations sur les traitements précoces du COVID-19.
  • Le 29 décembre 2021 – Demande d’informations sur les données de variation des lots de vaccins.1 Apoorva Mandavilli, The C.D.C. isn’t publishing large portions of the Covid data it collects, NY Times, 21 février 2022.

L’absence de réponse des CDC au Congrès semble être une pièce du problème plus large de l’agence en matière de transparence publique. Selon le New York Times, au cours des “deux années complètes de la pandémie, les [CDC] n’ont publié qu’une infime partie des données qu’il a recueillies”.2 L’apparente indifférence des CDC à l’égard de la transparence pendant une pandémie est troublante et honteuse.

Tout au long de la pandémie, les CDC et d’autres agences sanitaires ont promu des politiques et des recommandations incohérentes concernant le COVID-19. De nombreux Américains qui ont exprimé leurs inquiétudes quant à ces politiques changeantes ont fait l’objet de moqueries, de diffamation et de censure de la part de la presse. Plutôt que de fournir au public un accès complet aux données pertinentes pour justifier ses politiques en matière de COVID- 19, l’administration Biden a apparemment préféré la censure à la transparence.

Dans le cadre de mes efforts continus pour garantir que le peuple américain ait accès à des données complètes et précises sur le COVID-19, je renouvelle mes demandes précédentes et vous demande de répondre immédiatement à toutes mes lettres en suspens. En outre, j’aimerais que vous informiez mon personnel sur la question de savoir si les CDC dissimulent des données au public, comme l’a rapporté le New York Times, et que vous fournissiez les noms et titres des responsables des CDC qui pourraient avoir dissimulé les informations pertinentes. Je demande que ce briefing ait lieu au plus tard le 15 mars 2022. Je vous remercie de l’attention que vous porterez à cette affaire.

cc : L’Honorable Xavier Becerra Secrétaire

Département de la santé et des services sociaux

L’Honorable Christi Grimm
Inspecteur Général
Département de la santé et des services sociaux

Sincèrement,

Ron Johnson
Sénateur des États-Unis

Lire aussi : Dr Robert Malone : La rétention des données COVID par les CDC « répond aux critères de la fraude scientifique »

Source : Zero Hedge – Traduit par Anguille sous roche


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *