Des scientifiques croient qu’une civilisation extraterrestre avancée habitait notre système solaire bien avant l’arrivée des humains

Nous vivons peut-être dans la cour arrière abandonnée de quelqu’un d’autre – ou sur la planète. Vous ne nous croyez pas ? Demandez à Jason T. Wright, un astronome controversé et fascinant qui a récemment publié un rapport intitulé Prior Indigenous Technological Species.

Dans cet article, Wright affirme de façon époustouflante que les civilisations extraterrestres ont peut-être vécu dans notre système solaire bien avant nous. Wright écrit qu’il y a certaines “technosignatures” que les scientifiques de l’espace devraient rechercher. Il dit que même si ces technosignatures seraient incroyablement vieilles, il y a toujours une possibilité de les trouver.

Si c’était le cas, cela prouverait qu’il existait effectivement une espèce indigène antérieure – et qui n’était pas seulement de nature microbienne, mais aussi intellectuelle et capable de faire des progrès technologiques.

Le terme “extraterrestre” peut signifier tellement de choses.

L’une des questions les plus ouvertes en astrobiologie est de savoir si la vie existe (ou a existé) dans le système solaire. Cependant, un facteur souvent négligé est de savoir si la vie intelligente a prospéré il y a des milliards, voire des trillions d’années. Nous exagérons souvent beaucoup notre intelligence, prêts à supposer que notre capacité à acquérir certaines compétences fait de nous une espèce de loin supérieure. Pourtant, Wright met en garde contre le fait que la vie extraterrestre aurait pu largement dépasser notre représentant le plus supérieur intellectuellement. De plus, ils auraient laissé une technosignature distinctive, très différente d’une biosignature qu’un être “inférieur” aurait laissé derrière lui et qui serait beaucoup plus facile à détecter.

“Dans cet article, je discute de la possibilité que de telles espèces technologiques indigènes antérieures ; j’entends par là les espèces indigènes du système solaire, qui produisent des technosignatures et / ou qui sont spatiotemporelles, et qui sont actuellement éteintes ou absentes”, écrit Wright. “La question de savoir pourquoi cette espèce n’existe pas dans le système solaire n’est pas pertinente… la réponse la plus évidente est un cataclysme, qu’il s’agisse d’un événement naturel, comme l’impact d’un astéroïde destructeur, ou d’une catastrophe climatique mondiale.”

Wright ajoute que l’endroit le plus logique pour rechercher ces technosignatures serait ici sur Terre. S’il est vrai que la tectonique des plaques aurait “effacé” toute trace de civilisation qui vivait il y a des milliards d’années, il pourrait y avoir des fragments enfouis profondément dans la croûte terrestre qui n’ont pas été endommagés par le temps ou l’impact d’astéroïdes.

“On pourrait s’attendre à ce que les technosignatures indigènes restantes soient extrêmement anciennes, ce qui limiterait les endroits où elles se trouvent encore sous les surfaces de Mars et de la Lune, ou dans le système solaire extérieur”, note Wright.

Il suggère que de très vieux vaisseaux spatiaux s’attardent dans la ceinture d’astéroïdes ou la ceinture de Kuiper. Ces artefacts seraient les restes d’anciennes sondes, de bases spatiales ou même d’installations industrielles. “Dans le cas d’espèces technologiques indigènes antérieures, les artefacts auraient pu avoir des buts totalement différents, comme l’exploitation minière d’astéroïdes ou l’établissement sur d’autres planètes et lunes… On s’attendrait à ce que de telles structures tombent en ruines, surtout si leurs créateurs sont absents.”

Le plus intéressant de tous est la croyance de Wright que ces formes de vie antérieures n’étaient pas (comme nos romans de science-fiction nous le font croire) d’une galaxie lointaine, mais quelque part plus près de chez nous.

Que ces affirmations soient vraies ou non, le document de Wright a intrigué de nombreux experts dans le domaine et il y a déjà des discussions sur la façon de poursuivre l’exploration et / ou la vérification de cette intrigue.

La notoriété de Wright a commencé fin 2015, lorsqu’il a proposé qu’une “étoile clignotante” (qui avait déconcerté les scientifiques pendant des années) était en fait la preuve d’une mégastructure extraterrestre.

Sources : Comsic NewsNYPost.comArxiv.org[PDF]TheSun.co.ukIndependent.co.uk

1 réponse

  1. Salvatore dit :

    C’est un peu l’histoire d’Assassin’s Creed.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *