La Suisse vote en grande majorité pour l’interdiction de la burqa

burqa

Les femmes qui portent la burqa en Suisse vont maintenant être condamnées à une amende de 9000 euros après un vote massif pour introduire l’interdiction.

Les femmes musulmanes ne peuvent plus porter la burqa dans les magasins, les restaurants ou les bâtiments publics et toute personne surprise à bafouer l’interdiction pourrait recevoir une amende de 9000 euros.

L’administration locale du canton du Tessin a approuvé le référendum après que le Parlement suisse a jugé que l’interdiction n’enfreint pas la loi fédérale du pays.

Deux électeurs sur trois dans le canton ont soutenu le mouvement dans un résultat écrasant à la suite des alertes terroristes intensifiées à travers l’Europe.

La loi votée par les députés s’applique seulement aux burqas qui recouvrent le corps de la tête aux pieds portées par les 40 000 femmes musulmanes en Suisse et s’applique également à tous les touristes visitant la région.

burqa-syrie

Pendant ce temps, les femmes sont tenues de porter la burqa en Syrie qui est contrôlée par l’État islamique

burqa-europe

L’interdiction intervient à la suite des alertes terroristes qui s’accrues à travers l’Europe

Les autres revêtements de visage comme des masques, cagoules ou des casques sont encore autorisés.

Des mesures de sécurité accrues ont été mises en place avant le vote, avec des détecteurs de métaux qui ont été installés pour dépister ceux qui entrent dans le Parlement.

Giorgio Ghiringhelli, qui a rédigé la proposition, a déclaré que le résultat a envoyé un message aux “intégristes islamistes” dans le pays.

Giorgio_Ghiringhelli-burqa

Giorgio Ghiringhelli

Il a ajouté : “Ceux qui veulent s’intégrer sont les bienvenus peu importe leur religion. Mais ceux qui repoussent nos valeurs et visent à construire une société parallèle basée sur des lois religieuses, et veulent la placer sur notre société, ne sont pas les bienvenus”.

Amnesty International a qualifié l’événement de “journée noire pour les droits humains dans le canton du Tessin”.

burqa-suisse

Deux électeurs sur trois dans le canton suisse ont soutenu le mouvement

La loi dans le canton du Tessin a été inspirée par une interdiction française similaire, qui a été confirmée par la Cour européenne des droits de l’homme en 2014.

Le Parlement français a adopté l’interdiction de la burqa en 2010, conduisant à des protestations de groupes islamiques qui ont appelé à la discrimination.

Les femmes peuvent être condamnés à une amende allant jusqu’à 200 euros pour le port de la burqa en France, qui a la plus grande population musulmane en Europe occidentale.

Une tentative par une équipe juridique britannique pour renverser l’interdiction française a été rejetée l’année dernière.

Les juges européens ont estimé que la mesure visant à arrêter les femmes recouvrant leur visage en public était entièrement justifiée, ajoutant que le vêtement a menacé le droit des personnes “à vivre ensemble”.

Des lois similaires ont depuis été adoptées en Belgique et aux Pays-Bas.

En 2009, les électeurs suisses ont soutenu une interdiction pour construire de nouveaux minarets et l’UDC a fait de l’immigration un élément clé de leur gouvernement.

Source : Daily Express

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *