Réchauffement climatique ? La NASA dit que l’Antarctique s’est refroidi ces six dernières années

En Antarctique, les températures se sont refroidies au cours des six dernières années, selon l’agence spatiale américaine.

Une étude scientifique intensive des pôles de la Terre a constaté que de 2009 à 2016, la température globale a diminué dans la région polaire sud.

L’opération IceBridge de la NASA est une enquête aérienne des glaces polaires et a finalisé deux campagnes de recherche qui se chevauchent sur les deux pôles.

Ces dernières semaines la NASA a révélé que la quantité globale de glace a augmenté en Antarctique et la quantité de glace de mer s’est également étendue.

Couplé avec la dernière annonce de léger refroidissement dans la région, cela a alimenté les revendications qui nient que les changements climatiques de l’industrialisation humaine ont un impact de température mondial aussi énorme (comme il l’est souvent revendiqué).

antarctique-carte-nasa-glace

Carte montrant l’étendue de glace au cours des études de la NASA

Christopher Shuman, de l’université du Maryland à Baltimore, glaciologue qui travaille au Goddard, a déclaré : “Les données de terrain suggères qu’il y a eu un refroidissement modeste dans la zone sur la période 2009-2015, et des images collectées pendant ce temps par le Moderate Resolution Imaging Spectroradiometer sur les satellites Terra et Aqua ont montré une banquise plus persistante dans les baies de Larsen A et Larsen B”.

Toutefois, M. Shuman a averti que dans certaines régions de l’Antarctique, les glaciers continuent à fondre à des niveaux significatifs, malgré la légère baisse de température.

Au pôle sud, la mission a observé une forte diminution de la hauteur de deux glaciers situés dans la péninsule de l’Antarctique.

M. Shuman a ajouté : “Ces mesures de la mission IceBridge montrent qu’une fois l’effondrement des plates-formes de glace, même un refroidissement et des glaces de mer persistantes ne sont pas en mesure de retenir ces glaciers plus grands et ils continuent à perdre de la masse globale”.

antarctique-glace-augmentation

La NASA a constaté dans l’ensemble que la quantité de glace de l’Antarctique a augmenté

Au cours d’un vol dans la péninsule qui a cartographié la zone de drainage de plusieurs glaciers, une baisse de plus de 150 mètres de la hauteur de deux glaciers en 2009 a été mesurée.

Les deux glaciers, appelés Green et Hektoria, étaient tributaires de la banquise Larsen B, qui s’est désintégrée en 2002.

Après l’effondrement de la banquise, elle a cessé de soutenir les glaciers qui l’ont nourri et la taille des glaciers a chuté de façon spectaculaire depuis.

Une étude publiée en 2012 a montré des pertes d’altitude moyenne de 25 mètres par an pour les glaciers Green et Hektoria sur la période 2006-2011.

antarctique-réchauffement-climatique

De nombreux scientifiques pensent que le climat se réchauffe progressivement

Un porte-parole de la NASA a dit : “La découverte d’IceBridge montre que les deux glaciers qui continuent à perdre rapidement du volume de nombreuses années après la perte de la banquise adjacente n’est pas tout à fait surprenant étant donné ce que nous avons observé avec d’autres capteurs”, a déclaré M. Shuman.

Donc, d’une manière qui prête à confusion, les nouveaux détails de la fonte des glaciers ont alimenté ceux qui croient que nous causons le réchauffement climatique et la fonte des glaces polaires.

Au pôle nord de l’Arctique, le projet a recueilli des mesures indispensables de l’état des terres et de la glace de mer à la fin de la saison de fonte estivale de l’Arctique.

Les résultats n’ont pas encore été publiés, mais toute la question devrait être débattue lors d’une conférence sur le changement climatique à Paris plus tard ce mois-ci.

Source : Daily Express

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *