Une journaliste du Monde convoquée par la DGSI pour ses articles sur l’affaire Benalla

Ariane Chemin, grand reporter au journal Le Monde, est convoquée le 29 mai par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) pour ses articles sur les affaires d’Alexandre Benalla, selon le directeur de la rédaction du quotidien Luc Bronner.

Le directeur de la rédaction du Monde, Luc Bronner, a fait savoir ce 22 mai que le grand reporter du quotidien Ariane Chemin était convoquée le 29 mai, sous le statut d’une audition libre, par les policiers de la section des atteintes au secret de la défense nationale de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Cette enquête vise ses articles sur les affaires d’Alexandre Benalla, concernant notamment les informations sur le profil d’un sous-officier de l’armée de l’air, Chokri Wakrim, compagnon de l’ancien chef de la sécurité de Matignon, Marie-Elodie Poitout.

Le Monde «maintient évidemment [ses] informations et exprim[e] son inquiétude sur cette convocation».

Récemment – fin avril – une procédure similaire a été utilisée à l’encontre des journalistes de Disclose et de Radio France à l’origine de révélations sur l’utilisation d’armes françaises dans la guerre au Yémen. Ceux-ci ont été entendus le 14 mai par la DGSI. Cette convocation faisait suite à une plainte du ministère des Armées et avait déclenché une levée de bouclier de la profession. Les rédactions de Disclose, Arte Info, Mediapart ou encore Konbini avaient immédiatement publié un communiqué commun le 24 avril pour s’élever contre cette «atteinte à la liberté de la presse». Selon les auteurs du texte, cette convocation n’avait d’autre objectif que de connaître les sources des journalistes mis en cause.

Lire aussi : Opposés à sa relecture par l’Elysée, deux quotidiens boycottent une interview de Macron

Source : RT France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *