Deux rares navires de funérailles viking découverts en Suède

Dans une trouvaille archéologique rare, deux navires funéraires vikings ont été découverts en Suède, dont l’un est totalement intact et contient plus que quelques surprises pour les chercheurs sur place.

On ne trouve pas beaucoup de navires funéraires vikings aujourd’hui. Beaucoup d’entre eux ont été labourés par des fermiers qui semaient leurs champs pour faire pousser des récoltes, et aussi parce que les quelques puissants ont pu recevoir un tel honneur.

Par exemple, trois des navires funéraires vikings les plus remarquables ont été découverts il y a des décennies, dont le navire Oseberg en 1903 qui est actuellement exposé au Musée des navires vikings à Oslo, en Norvège.

Les navires de funérailles vikings sont des trouvailles vraiment spectaculaires parce qu’ils donnent un aperçu précieux de la vie et de la mort des Vikings. La principale raison pour laquelle nous en savons autant à leur sujet est que les archéologues ont déterré des navires comme ceux-ci ainsi que des colonies, trouvant des artefacts qui révèlent des informations surprenantes comme les Vikings entrant en contact avec des musulmans et recevant des vêtements ornés d’inscriptions arabes.

Trouver de tels navires est aussi une tâche difficile, à moins qu’il n’y ait un grand tumulus en plein air dans une zone connue où les Vikings vivaient et où ils ne vivaient que pour inviter à l’enquête.

Aujourd’hui, les scientifiques ont l’avantage de disposer d’un radar à pénétration de sol qui peut détecter les objets grands et petits enfouis sous nos pieds.

C’est ainsi qu’un bateau funéraire viking de 20 mètres a été trouvé l’an dernier en Norvège.

“Je pense que nous pourrions parler d’une découverte centenaire”, a déclaré Jan Bill, conservateur du Musée d’histoire culturelle d’Oslo, au National Geographic à l’époque. “C’est assez spectaculaire d’un point de vue archéologique.”

Eh bien, apparemment, les archéologues suédois ont fait la deuxième “découverte centenaire” en un an après avoir trouvé non pas un, mais deux navires vikings en un seul endroit, ce qui a suscité l’enthousiasme pour ce que la tombe nouvellement découverte contient.

Il s’avère que les chercheurs ont trouvé bien plus qu’un simple cadavre.

Selon The Local :

Les deux tombes ont été découvertes par le presbytère de Gamla Uppsala lors d’une fouille à l’automne dernier, et les archéologues ont enquêté sur cette découverte en juin de cette année.

En Suède, seulement une dizaine de sites d’inhumation de navires de ce type ont été trouvés auparavant.

L’une des deux tombes nouvellement découvertes était intacte, avec les restes d’un homme, d’un cheval et d’un chien. Les archéologues ont également trouvé des objets tels qu’une épée, une lance, un bouclier et un peigne orné.

Ce type de sépulture remonte généralement à l’époque vendéenne (vers 550-800 ap. J.-C.) ou à l’époque viking (800-1050 ap. J.-C.), où il était plus courant d’incinérer les morts.

Voyez ce qu’ils ont trouvé ci-dessous :

“Des navires comme celui-ci fonctionnaient comme un cercueil”, a expliqué l’an dernier le Dr Knut Paasche, directeur du Département d’archéologie numérique de l’Institut norvégien de recherche sur le patrimoine culturel (NIKU), après la découverte de la Norvège. “Il y avait un roi, une reine ou un chef local à bord.”

Alors que l’équipe suédoise n’a trouvé qu’un seul corps, elle n’a pas été en mesure d’en trouver un autre dans le deuxième navire, ce qui pourrait signifier que le deuxième navire n’est qu’un objet enterré pour être utilisé dans l’au-delà ou que la tombe a été abandonnée avant de pouvoir être mise à l’eau.

Il est également possible que les navires funéraires fassent partie d’un cimetière étendu, selon le pouvoir et l’influence que la personne dans la tombe a eus au cours de sa vie.

“L’inhumation des navires n’existe pas isolément, mais fait partie d’un cimetière qui est clairement conçu pour montrer sa puissance et son influence”, a déclaré Lars Gustavsen, chef de projet et archéologue de NIKU, au sujet de la découverte de la Norvège.

L’archéologue suédois Anton Seiler a parlé avec enthousiasme et curiosité de la dernière découverte dans son propre pays.

“Il s’agit d’une fouille unique, le dernier navire funéraire a été examiné il y a 50 ans”, a déclaré M. Seiler, qui travaille avec plusieurs musées suédois. “C’est un petit groupe de personnes qui ont été enterrées de cette façon. Vous pouvez soupçonner qu’il s’agissait de personnes distinguées dans la société de l’époque, car les navires funéraires en général sont très rares.”

Seulement dix navires funéraires vikings avaient été trouvés dans la région scandinave avant cette dernière découverte, ce qui montre à quel point une telle découverte est rare, et c’est vraiment un trésor que les archéologues sont ravis d’explorer.

Comme le Dr Paasche l’a dit en 2018 après la découverte de la Norvège :

“Ce nouveau vaisseau sera certainement d’une grande importance historique car il peut être étudié avec tous les moyens modernes de l’archéologie.”

Il en va de même pour la découverte de la Suède. Si le navire est décemment intact, il pourrait se retrouver dans un musée exposé pour que le public puisse le voir par lui-même. C’est exactement ce qui arrivera avec les armes trouvées dans la tombe. Les objets et le navire nous offrent la chance d’en apprendre davantage sur les Vikings et nous permettent de mieux connaître l’histoire d’une époque et de personnes que nous ne connaissons pas encore assez.

Au fur et à mesure que les archéologues continueront d’utiliser la technologie dans le cadre de leurs fouilles et de leurs recherches, d’autres navires vikings seront peut-être découverts. Après tout, ce qui était autrefois un événement rare est maintenant devenu quelque chose qui se produit chaque année, cette fois deux navires étant trouvés. Il y en a sûrement d’autres qui attendent d’être déterrés.

En savoir plus sur le musée des navires vikings d’Oslo :

Lire aussi : Des scientifiques ont prouvé que la guerrière viking “contestée” existait vraiment

Source : Ancient Code – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *