Disparu : Qu’est-il arrivé au pyramidion de la grande pyramide de Gizeh ?


La grande pyramide de Gizeh était-elle surmontée d’un “pyramidion” massif en or ?

Il y a des milliers d’années, et après une série de pyramides “moindres”, un pharaon de la quatrième dynastie aurait commandé un processus de construction sans précédent.

Il a choisi le plateau désertique non loin de Memphis où il construirait une structure prévue pour résister à l’épreuve du temps.

Avec un volume total de 2 583 283 283 mètres cubes, la grande pyramide de Gizeh est devenue la plus grande pyramide jamais construite en Égypte. Bien que sans preuve écrite, les chercheurs soutiennent que la pyramide a été construite pour servir de lieu de repos éternel du pharaon Khéops. On pense que la structure a été achevée en moins de 20 ans.

L’architecte des pyramides était probablement le Vizir de Khéops, Hémiounou. La grande pyramide de Gizeh a marqué le zénith de la construction pyramidale dans l’Égypte ancienne. La structure s’élevait initialement à 146,5 mètres et est restée le plus haut bâtiment construit par l’homme à la surface de la planète pendant plus de 3800 ans, de (environ) 2560 avant J.-C. à 1311 AD.

Puisqu’il n’y a aucun texte mentionnant comment, pourquoi et quand la pyramide a été construite, la plupart des détails de la pyramide sont le produit de théories et de suppositions académiques. Cela dit, les égyptologues maintiennent que la pyramide faisait 280 coudées royales égyptiennes de haut par 440 coudées de long sur chacun des quatre côtés de sa base.

Une formation d’avions de la marine égyptienne et de la marine américaine survolent l’une des pyramides près du Caire pendant le Bright Star’83. Crédit image : Wikimedia Commons.

Il a été calculé que la grande pyramide de Gizeh a été construite avec environ 2,3 millions de blocs de pierre. Certains des blocs provenaient d’Assouan, à quelque 800 kilomètres de là.

En fait, les blocs d’Assouan sont parmi les plus grandes pierres utilisées dans la pyramide. Situées à l’intérieur de la chambre du roi, les pierres massives ont été mesurées pour peser jusqu’à 80 tonnes. L’un des nombreux mystères qui entourent la grande pyramide est de savoir comment exactement ces blocs massifs ont été transportés depuis des carrières situées à 800 kilomètres de distance.

En plus de ce qui précède, les constructeurs auraient utilisé 5,5 millions de tonnes de calcaire, 8 000 tonnes de granit (importé d’Assouan), et 500 000 tonnes de mortier pour construire la grande pyramide.

Comment la pyramide a été construite à l’aide des outils et des technologies qu’ils possédaient reste une énigme historique profonde. On dit que les anciens Égyptiens réussissaient à tailler la pierre en blocs de forme grossière en martelant des rainures dans la pierre naturelle, en insérant des cales en bois et en les trempant ensuite dans l’eau.

L’eau était absorbée par les cales, ce qui les faisait se dilater et briser des morceaux de pierre.

Les pierres ont ensuite été transportées des carrières jusqu’au chantier de construction de la pyramide.

A la fin, la Grande Pyramide a été recouverte de “pierres d’enveloppe” blanches.

La pyramide telle que nous la voyons aujourd’hui était très différente il y a environ 4 500 ans. On pense qu’à la fin, les constructeurs ont recouvert la pyramide de calcaire très poli.

Seules quelques-unes de ces pierres de taille subsistent encore aujourd’hui. La plupart d’entre elles ont été perdues en 1303 après J.-C. lorsqu’un violent tremblement de terre a frappé la région. 53 ans après le tremblement de terre, le sultan Bahrites An-Nasir Nasir-ad-Din al-Hasan a pris les pierres de taille et les a utilisées pour construire des mosquées et des forteresses près du Caire actuel. D’autres pierres ont été enlevées de la grande pyramide et des structures environnantes au XIXe siècle par Méhémet-Ali. Ces pierres ont été utilisées pour la construction de la partie supérieure de la mosquée d’albâtre du Caire.

Cependant, bien que la plupart de ses pierres extérieures aient été pillées dans le passé, quelques-unes demeurent in situ autour de la base de la pyramide, témoignant de la qualité exceptionnelle du travail et de la précision de ceux qui ont construit la pyramide.

Cette preuve exceptionnelle de la qualité de l’exécution est présente partout dans la pyramide. Il a été rapporté que la base de la pyramide est de niveau à seulement 2,1 centimètres ; l’écart moyen des côtés par rapport au point cardinal est 3′ 6″ d’arc ; et la plus grande différence dans la longueur des côtés ne dépasse pas 4,4 centimètres.

De plus, la grande pyramide de Gizeh est la seule pyramide à huit côtés de l’Égypte. Ce trait curieux, quoique inconnu, a été mentionné pour la première fois dans Description de l’Égypte à la fin des années 1700 par Sir William Matthew Flinders Petrie. En 1940, la particularité a été repérée et photographiée par le pilote de l’armée de l’air britannique, P. Groves, qui survolait le monument antique et a remarqué la concavité.

Il a également été rapporté que le rapport du périmètre à la hauteur de 1760/280 coudées royales égyptiennes correspond à 2π avec une précision meilleure que 0,05 %. Bien que certains chercheurs soutiennent qu’il s’agit d’une caractéristique aléatoire, d’autres croient que c’est le résultat d’une proportion délibérée de la conception.

La raison de cette précision et de cette précision fantastiques reste l’une des nombreuses caractéristiques déconcertantes de la grande pyramide.

Compte tenu de la quantité de pierre utilisée dans la construction de la pyramide, de sa précision et de sa précision, il reste un profond mystère de savoir comment tout cela a été réalisé il y a 4 500 ans par des constructeurs qui ne possédaient pas les technologies comme les poulies, les roues ou les outils en fer.

Aujourd’hui encore, la plupart des visiteurs de la pyramide se demandent comment cela s’est fait il y a plus de 4 500 ans. Même avec des équipements et des outils modernes, et bénéficiant de près de cinq mille ans d’expérience, les architectes et les ingénieurs d’aujourd’hui pourraient bien trembler si on leur demandait d’ériger une reproduction de la grande pyramide.

De ce fait, les théories concernant sa construction sont nombreuses et variées.

Le récit le plus ancien détaillant au moins une petite partie de la construction de la pyramide date d’environ 2 000 ans après sa construction, comme l’explique en détail l’historien grec Hérodote :

“La pyramide elle-même a été construite en vingt ans. Il s’agit d’un carré de 800 pieds de chaque côté et de la même hauteur, construit entièrement en pierre polie, assemblé avec le plus grand soin. Les pierres qui la composent ne mesurent pas moins de trente pieds de long.”

“La pyramide a été construite par étapes, en rempart, comme on l’appelle, ou, selon d’autres, sur le plan de l’autel. Après avoir posé les pierres pour la base, ils ont soulevé les pierres restantes jusqu’à leur place à l’aide de machines, formées de planches de bois courtes. La première machine les souleva du sol jusqu’au sommet de la première marche. Il y avait là une autre machine, qui recevait la pierre à son arrivée et la transportait à la deuxième marche, d’où une troisième machine l’avançait encore plus haut.”

“Soit ils avaient autant de machines qu’il y avait de marches dans la pyramide, soit ils n’avaient peut-être qu’une seule machine, qui, se déplaçant facilement, était transférée d’étage en étage au fur et à mesure que la pierre montait – les deux témoignages sont donnés, et donc je mentionne les deux. La partie supérieure de la pyramide fut terminée en premier, puis le milieu, et enfin la partie la plus basse et la plus proche du sol.”

Bien que cette description soit fascinante, puisqu’elle est la seule qui existe, il manque des détails importants.

L’un des plus grands mystères de la grande pyramide est peut-être son sommet manquant.

Il reste une énigme ce qui restait exactement au sommet de la pyramide. Aujourd’hui, au sommet de la pyramide se trouve une sorte de mât qui aurait été placé là par des astronomes en 1874, qui ont calculé où le sommet de la pyramide aurait été si elle avait été terminée. Il marque également la hauteur originale de la pyramide lorsque la structure a été achevée.

Ce qui se trouvait exactement au sommet de la pyramide est un mystère. La deuxième plus grande pyramide de Gizeh, la pyramide de Khéphren, peut révéler certains indices. Cette pyramide est l’une des rares pyramides d’Égypte avec ses pierres d’enveloppe supérieures encore en place. Il suggère que lorsque la pyramide de Khéphren a été achevée, elle a été recouverte de haut en bas de blocs de calcaire hautement polis.

La grande pyramide peut ou non avoir eu un sommet similaire. Il a été suggéré qu’une fois la pyramide de Khéops terminée, elle était surmontée d’une énorme pierre de chapiteau – probablement en or – qui la rendait encore plus brillante.

La localisation exacte de cette pierre reste une énigme et il n’a jamais été prouvé qu’elle avait un sommet en or. Cela semble également improbable ; la pose d’une telle pierre de couverture massive et lourde aurait nécessité une sorte de grue (?), capable de soulever la pierre de couverture à une hauteur de plus de 130 mètres.

La vérité est que puisqu’il n’y a pas de descriptions mentionnant ou montrant à quoi ressemble la pyramide une fois terminée, il est presque impossible de conclure ce qui se trouvait sur son sommet. De théorie en théorie, la seule chose que l’on puisse faire, c’est de s’interroger.

Lire aussi : Pyramidomanie : Quelques faits marquants sur la pyramide à degrés que vous n’avez pas appris à l’école

Source : Curiosmos – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *